par Zanago
sur April 21, 2017
5 min de lecture

Avoir un week-end de 4 jours est une belle aubaine pour faire un road trip entre amis. A défaut de chasser les œufs de Pâques dans le jardin familial, nous nous sommes rendus dans un jardin bien plus grand, les montagnes du Cederberg.

Notre Itineraire – 282 km – 3h30

 

Cape Town – Stellenbosch

Après environ 45 minutes sur la route N2, nous arrivons à notre premier arrêt, la ville universitaire de Stellenbosh. Cette ville à l’allure de campus américain est connue pour son rythme de vie étudiant et ses nombreux vignobles alentour. En se baladant dans le centre-ville, l’architecture victorienne de certaines maisons me saute aux yeux.

Crédit photo : Fabiana Seitz

L’heure du déjeuner approche et cela tombe bien car je tombe nez à nez sur un charmant restaurant « Schoon de Companje » situé entre les rues Bird et Church Street. Nous sommes chaleureusement accueillis par le serveur qui m’apprend que « Schoon » signifie Frais et Sain comme la nourriture et la philosophie du restaurant. Après avoir scruté l’alléchant menu, j’opte pour la quiche maison à base de brocoli et de poivron rouge accompagné d’une salade verte. Ici le pain est cuisiné au feu de bois et les cafés sont exquis !

Restaurant Schoon De Companje – Stellenbosh

Stellenbosch – Cederberg

En route pour la région du Cederberg, nous empruntons la route N7 en direction de Clanwilliam. Les larges routes de campagne traversent des paysages montagneux très secs. Malgré la conduite à gauche, je me familiarise très rapidement avec les règles locales. Ici, la conduite est très courtoise, pour laisser le passage au véhicule roulant plus vite, il est de rigueur de se décaler sur la bande d’arrêt d’urgence le temps du dépassement. Les remerciements sont généreux et se manifestent en actionnant les feux de détresse pendant quelques secondes. À la porte d’entrée du Cederberg se trouve la ville de Citrusdal.  Cette ville tient son nom de son activité agricole, citrus pour citron, les chants d’orangers et de citronniers s’étendent à perte de vue.

Promenade dans le Cederberg

Après environ 2 heures de route, le panneau Algeria, nous indique de tourner à droite. La route bétonnée laisse place à un chemin de gravier. Plus nous nous enfonçons dans les terres du Cederberg plus la route se fait rocailleuse. Il n’est pas nécessaire d’avoir un véhicule 4×4 mais une conduite lente et contentieuse suffit à arriver à bon port. Notre lodge perdu entre les montagnes, nous ouvre ses portes et dès notre arrivée, je ressens une sensation de zénitude. Accueillis par le chant des oiseaux multicolore et le guide du lodge, nous nous dirigeons  vers la réception. Pour nos trois nuitées au plus près de la nature nous avons opté pour des tentes avec tout de même le confort d’un lit douillé. Un camp intimiste et confortable, la cuisine conviviale toute équipée, la piscine, le coin de feu Boma font partie des services inclus dans le prix de la nuitée, environ R180 (13€) par nuit et par personne.

Mes meilleurs souvenirs dans ce camp sont sans aucun doute, l’escalade du rocher pour observer le coucher de soleil accompagné du guide jouant du tamtam et les soirées autour du feu Boma à refaire le monde tout en observant les étoiles filantes et la voie lactée.

Après une bonne nuit de repos, nous partons en direction de Clanwilliam toujours en empruntant la route N7. Après 1h30 de route, nous arrivons à destination de Clanwilliam, ville du Roiboos, des vignobles et des peintures sur roches laissées par les Bushmens. Curieuses de découvrir ses fameuses peintures, nous décidons de faire la promenade de 6 km nommée Travelers rest (au repos des voyageurs). Ce sentier unique de Sevilla offre une promenade dans le monde des San, les Bushmen qui ont habité cette région pendant des milliers d’années. En tout, il y a neuf sites à découvrir sur la piste, ce qui offre un aperçu étonnant de l’art rupestre que les San ont laissé derrière eux. Le chemin de Sevilla commence et se termine au Travelers rest Farm Stall. Cette zone est protégée, il est donc nécessaire de payer un permis de passage de R65 (5€) avant d’accéder au sentier de randonnée.  Après avoir apprécié la promenade et la beauté des peintures, il est possible de s’alimenter et se rafraîchir d’une boisson fraîche, d’un thé ou d’un café au Travelers rest Farm Stall. Je vous conseille tout particulièrement le thé glacé au Rooibos accompagné d’un gâteau à base de liqueur de Brandy. Un vrai délice !

Les Bushmen mélangeaient du sang d’animaux à une mixture végétale pour rendre leurs peintures imperméables

Nous décidons de commencer notre deuxième journée avec une bonne dose d’adrénaline. Entre R1000 et R500 (70€ – 35€) par personne, il est possible de survoler les montagnes du Cederberg pendant 30 minutes. Le temps était si clément et dégagé que nous avons pu apercevoir Table Mountain.

Survol des montagnes du Cederberg – Crédit photo : Fabiana Seitz

Après avoir eu la tête dans les nuages, nous voici les pieds bien à terre et en route pour une dernière randonnée.  Sous 30° la randonnée en direction de la chute d’eau Middelberg est exactement ce qu’il nous faut. Pour accéder à cette belle randonnée de 1h30 il faut être muni d’un permis d’accès de R65 (5€).  L’ascension en vaut vraiment la peine, je vous laisse admirer par vous-même !

Crédit photo : Fabiana Seitz

Je vous donne rendez-vous très vite pour la suite de mon road trip, petit indice prenez votre maillot de bain, votre crème solaire et votre paire de lunettes ! En attendant, n’hésitez pas à contacter un de nos consultants Rhino Africa pour une évasion sur-mesure. A bientôt !