par Clementine sur April 24, 2017
6 min read

L’Afrique du Sud comptabilise sur ses terres huit sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais savez-vous lesquels ? Voici un guide explicatif des sites du patrimoine mondial et où les trouver !

Dans la province du Cap-Occidental :

  • Robben Island
aerial-view-robben-island-things-to-do-cape-town

Robben Island n’est plus à présenter ! Cette petite île située à seulement 7 kilomètres de la côte est la demeure de l’ancienne prison où séjourna Nelson Mandela pendant 18 années. C’est aussi le site le plus visité en Afrique du Sud ! Découvrez ce site incontournable durant votre visite de Cape Town en prenant part à nos excursions d’une journée. C’est l’un des premiers sites d’Afrique du Sud à être classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, en 1999. Aujourd’hui la prison n’est plus et a été transformée en musée qu’il est possible de visiter au départ du V&A Waterfront, après une petite croisière sur l’Atlantique.

  • Région florale du Cap

Grâce à un climat de type méditerranéen, la proximité avec l’océan et son air marin, et des reliefs très escarpés, la province du Cap-Occidental représente à elle-seule une des “six divisions principales du monde quant à la répartition des espèces végétales terrestres” (source Wikipedia). Cette zone, qui comprend des hectares de réserves naturelles, parcs nationaux, forêts et montagnes, représente l’une des aires les plus riches au monde pour la prolifération des plantes : plus de 20% des espèces de plantes en Afrique y ont été recensées ! La région florale du Cap a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2004. Les jardins botaniques de Kirstenbosch sont l’endroit parfait pour avoir un aperçu des fleurs de la région, de préférence entre août et novembre : vous y admirerez les plus beaux fynbos et protéas !

Dans la province du Gauteng :

  • Berceau de l’Humanité

A 1h30 au nord de Johannesburg se trouve le “Berceau de l’Humanité” : cette région d’Afrique du Sud abrite en effet la plus grande concentration de fossiles d’hominidés sur Terre. Les homonidés sont des mammifères primates considérés comme les ancêtres les plus probables de notre espèce. D’après la communauté scientifique, ils seraient nos ancêtres, mais aussi ceux des chimpanzés, gorilles et orangs-outans. Le site a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999, et est aujourd’hui l’un des sites les plus visités du pays.

Dans la province du KwaZulu-Natal :

  • Parc de la zone humide d’iSimangaliso

Premier site d’Afrique du Sud à être inscrit au patrimoine mondial en 1999, le parc de la zone humide d’iSimangaliso est réputé pour sa vie marine, ses crocodiles du Nil et ses hippopotames. C’est une destination magnifique à découvrir, offrant à ses visiteurs l’opportunité de réaliser de nombreuses activités : embarquez pour une excursion sur le lac de Sainte-Lucie peuplé par des centaines de crocodiles du Nil, observez durant le mois de novembre les tortues venues pondre leurs oeufs sur les plages, explorez les fonds marins et leur récif coralien durant une session de plongée.

Dans la province de Free State :

  • Cratère de Vredefort

Le cratère de Vredefort est un cratère de météorite, le plus gros jamais trouvé sur Terre. La météorite, de 300 km de large, se serait écrasée sur notre planète il y a… 2023 millions d’années ! A cette époque, la vie n’avait pas encore fait son chemin sur Terre, si ce n’est une algue qui recouvrait la majeure partie de la surface de notre planète bleue. Le cratère tient son nom de la ville de Vredefort, qui se trouve pile en son milieu. De par son intérêt géologique certain et l’engouement démontré par les géologues et scientifiques, le cratère, aussi appelé “dome de Vredefort”, est entré au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005.

Dans la province du Limpopo :

  • Paysage culturel du Mapungubwe

Tout au nord du pays là où se rencontrent l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et le Botswana, se trouvent les vestiges d’un ancien royaume africain vieux de 1000 ans : le royaume de Mapungubwe. En 1933, une première tombe est découverte au milieu de la savane, dans la vallée de la rivière du Limpopo. S’en suit de nombreuses découvertes. Jusqu’à la conclusion de l’existence d’une ancienne cité, l’une des plus grandes d’Afrique sub-saharienne, qui fut gouvernée par un roi africain un millénaire auparavant pendant près de 400 ans (de 900 à 1300 après JC). Inscrit en 2003 à l’UNESCO, ce site permet de comprendre comment l’une des premières tribus indigènes du pays est parvenue à se développer et comment elle a décliné et s’est dispersée dû aux conditions climatiques de la région à l’époque. Ce site a été classé au rang de parc national en 2004.

Dans la province du Cap-du-Nord :

  • Paysage culturel et botanique du Richtersveld

La région du Richtersveld, située au nord-ouest du pays, est habitée depuis deux millénaires par les Nama, peuple semi-nomade. Inscrit en 2007 au patrimoine mondial de l’UNESCO, ces terres arides, où la température peut parfois grimper au-dessus de 50°C, accueillent pourtant l’une des flores désertiques les plus riches sur Terre. Le peuple Nama a mis au point une technique de gestion de la terre leur permettant de protéger les cultures et patûrages dont ils dépendent pour survivre. Leur mode de vie perdure maintenant depuis 2000 ans. Les Nama sont les derniers représentants de cette façon de vivre et d’interagir avec la terre unique. Ils la respectent et en s’adaptent aux conditions du désert, en se déplaçant et en migrant en fonction des saisons.

Dans la province du KwaZulu-Natal :

  • Parc du Maloti-Drakensberg 

Le parc du Maloti-Drakensberg se trouve à cheval entre l’Afrique du Sud et le petit royaume du Lesotho. Au total, ce sont presque 250 000 hectares protégés qui forment ce parc transfrontalier, inscrit à l’UNESCO en 2000. Le parc abrite de nombreuses espèces fauniques, menacées et endémiques, ainsi que de nombreuses espèces de plantes endémiques elles-aussi. Il est également connu pour le nombre important de peintures d’art rupestre que l’on peut y trouver. Le peuple San ayant vécu sur ces terres pendant plus de 4000 ans a laissé des traces de son mode de vie ancestral. Vous pourrez voir quelques 35 000 peintures réparties dans plus de 600 sites, grottes et abris rocheux. Enfin, la chaîne de montagnes du Maloti-Drakensberg représente une source d’eau indispensable et la plus importante d’Afrique australe.

Vous avez envie de découvrir l’un des huit sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO d’Afrique du Sud ? Contactez dès maintenant un consultant voyage Rhino Africa qui vous aidera à organiser vos vancaces sur-mesure !