par Gabriel sur March 20, 2018
23 min read

Si l’on devait choisir un mot pour définir l’Afrique du Sud – que l’on surnomme “nation-arc-en-ciel” –  on opterait sûrement pour : “diversité”. Son mélange de populations, de paysages, de cultures (artistiques, gastronomiques, religieuses…) en font un pays aussi complexe que fascinant, et l’une des destinations les plus extraordinaires au monde. Ce guide complet vous donnera toute les clefs, entre informations pratiques et lieux à ne pas manquer, pour un voyage réussi sur cette terre que le grand Nelson Mandela lui-même a qualifié de “plus beau pays du monde”.

“Marche en avant de toi-même, comme le chameau qui guide la caravane”
Proverbe sud-africain

Coucher de soleil depuis Signal Hill, le Cap, Afrique du Sud

Bienvenue dans le plus beau pays du monde. Crédit photo : Alexander Hill

Géographie :

L’Afrique du Sud est le pays le plus austral du continent africain. Elle est bordée par l’océan Atlantique sur toute sa côte ouest et par l’océan Indien au sud et à l’est. C’est le 6ème pays d’Afrique en terme de population (55,91 millions d’habitants) et le 9ème en superficie (1 221 037 km²).  Ses voisins sont la Namibie au nord-ouest, le Botswana et le Zimbabwe au nord ainsi que le Swaziland et le Mozambique au nord-est. Le Lesotho est, quant à lui, enclavé à l’intérieur de l’Afrique du Sud. La capitale administrative du pays est Pretoria, le Parlement siège au Cap et Bloemfontein abrite la Cour Suprême.

Climat

Située au sud du tropique du Capricorne, l’Afrique du Sud est une véritable mosaïque de climats et de paysages très diversifiés. Verdoyantes, tempérées et montagneuses, les côtes ouest et sud rappellent l’Italie ou le Portugal, tandis que le “karoo” désertique au nord évoque les paysages kalahariens de la Namibie et du Botswana. Les savanes tropicales et humides de la région du Kruger, à l’est, n’ont quant à elles rien à envier aux grands espaces de Tanzanie ou du Kenya.

Carte de l'Afrique du Sud

Carte de l’Afrique du Sud

Histoire :

Histoire précoloniale de l’Afrique du Sud :

L’Afrique du Sud a été peuplée dès 40 000 av J.C par les Khoisans, peuple qui regroupe les Khoïkhoï et les San, puis par des Bantous arrivés par le nord il y a environs 2 000 ans. Une cohabitation pacifique s’instaure entre les deux peuples, marquée par des nombreux échanges. Les Bantous auraient notamment adopté le clic, d’ascendance khoisan, dans leurs langues. Entre le Xème et le XIIIème siècle, la vallée du Limpopo abrite un royaume fondé sur le commerce de l’or et de l’ivoire avec l’Orient via les ports d’Afrique de l’Est. Il disparaît suite à un changement climatique majeur et tombe dans l’oubli avant que des vestiges soient découverts en 1933.

Bushman San en Afrique du Sud

Les San font partie des premiers hommes à avoir peuplé l’Afrique du Sud.

Aperçu des principaux groupes ethniques d’Afrique du Sud :

Bantous :

Les Bantous constituent le groupe démographique le plus important d’Afrique du Sud, ils représentent aujourd’hui environs 75% de la population. Si les différences linguistiques et culturelles entre les ethnies qui le composent ont été exagérées par les Afrikaners durant l’Apartheid pour mieux asseoir leur domination, chacune a néanmoins ses particularités et son identité propre.

Les Zoulous : C’est le plus important groupe ethnique d’Afrique du Sud avec 12 millions de membres. La nation zouloue a été fondée en 1820 par le roi Chaka en unifiant plusieurs peuples bantous du centre de l’Afrique. L’identité culturelle forte de ce peuple s’est maintenue durant la colonisation et perdure aujourd’hui sous la conduite du roi Goodwill Zwelithini. Les Zoulous ont leur propre parti politique, Inkatha, dirigé par M. Buthelezi, bien que de nombre d’entre eux votent désormais pour l’ANC.

Les Xhosas : Rivaux séculaires des Zoulous, les Xhosas forment le deuxième groupe ethnique du pays, avec 8 millions de membres environs. Durant l’Apartheid, le groupe fut massivement reclu dans les bantoustans du Transkei et du Ciskei, actuellement situés au Cap-Oriental. C’est dans cette région que l’on trouve la plus grande concentration de Xhosas, notamment dans les villes de Port-Elizabeth et East London. Nelson Mandela est issu d’une lignée royale xhosa.

Les Basothos : Les Basothos comptent environs 5,3 millions de membres qui se répartissent principalement en Afrique du Sud (environs 4 millions) et au Lesotho (environs 2 millions soit 97% de la population). Ils sont issus de plusieurs peuplades Sothos-Tswanas unifiées au XIXème siècle par le roi Moshoeshoe Ier qui fonda la nation basotho et établit son territoire dans l’actuel Lesotho. Au Lesotho, les Basothos parlent le sotho du sud tandis qu’en Afrique du Sud ils parlent le sotho du nord.

Les Tswanas : Bien qu’ils constituent l’ethnie dominante du Botswana (79% de la population), auquel ils ont donné leur nom, la majorité des Tswanas vit en Afrique du Sud (4,1 millions de membres). Ils sont principalement concentrés dans la Province du Nord-Ouest d’Afrique du Sud, située à la frontière du Botswana. Leur aire de répartition couvre partiellement celle des Basothos, dont ils sont proches génétiquement et culturellement.

Zoulous en tenue traditionnelle, KwaZulu - Natal, Afrique du Sud

La culture zouloue est encore vivace aujourd’hui.

Khoïsan :

Les Khoïkhoï : Peuple pastoral présent en Afrique australe depuis des millénaires, les Khoïkhoï sont, avec les Bochimans, les premiers indigènes rencontrés par les Européens lors de leur arrivée au Cap de Bonne-Espérance. Ces derniers les surnommèrent “Hottentots”.  Leur population s’est considérablement réduite au fil des siècles, du fait des maladies importées d’Europe et des métissages avec les Blancs. Ils ne sont aujourd’hui plus que quelques milliers.

Les Bochimans : Les Bochimans ou San sont un peuple de chasseurs-cueilleurs présents en Afrique australe depuis des milliers d’années. Ils ont frôlé l’extinction du fait de la colonisation puis de l’Apartheid, durant lequel ils ont subi une violente répression. Ils bénéficient aujourd’hui d’un certain répit, s’étant notamment vu attribuer de nouvelles terres à la lisière du Kalahari, où ils peuvent tirer profit de l’agriculture et du tourisme.

Groupe de Bushmen assis en Afrique du Sud

Après avoir frôlé l’extinction, les San connaissent aujourd’hui un fragile renouveau.

Métis :

Les métis, désignés sous le nom de “coloureds” durant l’Apartheid, représentent environs 9% de la population, avec près de 4 millions de membres. Ils sont issus des mélanges entre Européens, autochtones et esclaves importés par les Hollandais depuis la colonie d’Insulide (actuelle Indonésie) – les descendants de ces derniers étant appelés “Malais du Cap”. La plupart des Métis vivent dans la région du Cap, où ils ont acquis le droit de vote au XIXème siècle, avant de le perdre en 1956 puis de le récupérer partiellement en 1984, puis pleinement en 1994.

Maisons colorées à Bo Kaap, le Cap, Afrique du Sud

Les maisons colorées de Bo Kaap sont l’habitat historique des Malais du Cap.

Blancs :

Parmi les Blancs d’Afrique du Sud, on distingue les Afrikaners (2,5 millions), descendant des Européens (Hollandais, Français, Allemands) arrivés au XVIIème siècle, des immigrés plus récents (surtout d’origine britannique et portugaise). Sous l’Apartheid, ils représentaient environs 20% de la population sud-africaine. Ils ne sont aujourd’hui plus que 9,4%, nombre d’entre eux ayant émigré suite à l’abolition du régime. Malgré les politiques de discrimination positive, les Blancs contrôlent toujours plus de la moitié des richesses du pays et leur taux de chômage est environs 4 fois moins élevé que celui des Noirs.

Statue de Paul Kruger à Pretoria

Statue de Paul Kruger à Pretoria, figure majeure de l’Histoire afrikaner. Crédit Photo : Wikimedia Commons

Indiens :

Il existe une forte minorité indienne au sein de l’Afrique du Sud. Ses membres sont principalement présents dans la région du KwaZulu-Natal, notamment dans l’agglomération de Durban, où ils représentent environs 40% de la population et participent activement au dynamisme économique de la ville.

Plage de Durban, KwaZulu-Natal, Afrique du Sud

Durban est la ville où la concentration d’Indiens est la plus importante

Arrivée des Européens et colonisation du Cap :

La première expédition européenne, menée par le Portugais Bartolomeu Dias, atteint la région du Cap en 1488. 10 ans plus tard, Vasco de Gama est le premier navigateur à franchir le Cap de Bonne-Espérance. En 1652, les Hollandais fondent la Colonie du Cap au pied de la Montagne de la Table. Ils y développent l’agriculture et sont bientôt appelés les Boers (“citoyens libres” en afrikaans). Ils se lancent peu à peu à la conquête de l’arrière-pays et se heurtent pour la première fois à des peuples bantous à la fin du XVIIIème siècle.

Un siècle de guerres jusqu’à la victoire britannique :

La conquête de la colonie du Cap par les Britanniques en 1814 pousse de nombreux Boers à quitter le Cap pour coloniser l’intérieur du pays, c’est le “Grand Trek”. Ils s’établissent au nord-est du pays après en avoir chassé les habitants bantous. Cependant, les Britanniques annexent la côte sud, puis le Zoulouland en 1879. Ils conquièrent ensuite le riche territoire boer durant la guerre des Boers (1899-1902) et unifient le pays. En 1910, l’Afrique du Sud obtient son indépendance sous le nom d’Union d’Afrique du Sud.

L’Apartheid et le long chemin vers la démocratie :

Rejetant l’idée d’une société unifiée, les dirigeants blancs d’Afrique du Sud mettent en place dès 1948 une politique de séparation raciale : l’Apartheid. Les Noirs et les Métis perdent leur droits civiques et sont mis à l’écart de la société. Ce régime raciste durera jusqu’à 1991. Durant cette période, un homme, Nelson Mandela, inspirera le monde depuis la prison où il passera 27 ans, avant d’être libéré et élu président de la République en 1994. Depuis lors, le pays se reconstruit peu à peu mais les défis restent nombreux, notamment en termes de réduction des inégalités, d’éducation et de santé.

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’Apartheid et les figures de Neslon Mandela et Desmond Tutu, découvrez notre article-portrait de ces deux Prix Nobel de la Paix.

Oeuvre à la mémoire de Nelson Mandela à Port Elizabeth, Cap-Oriental, Afrique du Sud

Oeuvre à la mémoire de Nelson Mandela à Port Elizabeth. Crédit photo: Suzi K.

Culture :

Language et Religion :

L’Afrique du Sud est une mosaïque linguistique sans langue maternelle dominante. Depuis 1994, la constitution reconnaît 11 langues officielles. Si l’anglais est la langue la plus parlée (environs 80% de locuteurs) elle n’est la langue maternelle que de 5 millions de Sud-africains (moins de 10% de la population). Elle progresse cependant et tend à concurrencer l’afrikaans chez les jeunes blancs éduqués, perçue comme plus utile dans le monde des affaires.

La langue maternelle la plus répandue est le zoulou (25%) suivie par le xhosa (17,6%). L’afrikaans est parlé par 14% de la population mais il est utilisé comme seconde langue par environs 30%, ce qui en fait une langue de premier plan. Il est, en outre, la langue dominante de toute la moitié ouest du pays, tandis que les autres langues se répartissent la moitié est.

Plus de 80% de la population se déclare chrétienne, du fait de l’évangélisation mise en place par les Hollandais calvinistes dès le XVIIème siècle. Les Malais du Cap constitue une petite minorité musulmane.

Église réformée en Afrique du Sud

Église réformée en Afrique du Sud. Crédit photo : SATOUR

Traditions et coutumes :

La culture sud-africaine est nourrie des différentes influences coloniales qui ont marqué son Histoire. Les origines hollandaises se lisent dans l’architecture Cape Dutch du Cap et le libéralisme social du pays. L’importance du rugby et du cricket pour les sud-africains sont quant à eux hérités de la présence britannique. Bien qu’ayant beaucoup souffert durant l’Apartheid, les cultures ethniques africaines ont su rester vivaces, notamment grâce aux arts. Le théâtre a longtemps été apprécié des Noirs, perçu comme un moyen de faire passer leurs messages politiques. Les townships ont aussi été le berceau de nombreux genres musicaux, comme le kwaito, apparu dans les années 70 et devenu incontournable aujourd’hui.

Les Springboks lors d'un march de rugby, Afrique du Sud

Le rugby est un des éléments fédérateurs de la société sud-africaine. Crédit photo: sebastian1906

Gastronomie :

La viande est au coeur de la gastronomie sud-africaine. Les Sud-africains la dégustent généralement en braai, où de gros morceaux de boeuf et de gibier sont cuits au barbecue. Le Cap est marqué par un étonnant mélange de saveurs européennes, africaines et malaises. Ne manquez pas de goûter la boerewors, longue saucisse traditionnelle ou le bobotie, curry malais parfumé à la compote de fruits. Si vous vous rendez à Durban, vous serez ravis par les nombreuses saveurs indiennes que renferme cette ville.

Le vin occupe une place de premier plan dans la culture sud-africaine. Les vignobles de Stellenbosch et Franschhoek sont parmi les plus réputés au monde. Si vous passez au Cap, n’hésitez pas à y faire un tour. Profitez aussi des restaurants étoilés de la région qui servent une cuisine d’inspiration française, héritée des Huguenots s’y étant installés au XVIIème siècle.

Assiette d'un restaurant gastronomique de Franschhoek, Afrique du Sud

La cuisine à la française de Franschhoek est réputée dans tout le pays.

Les lieux incontournables (d’Ouest en Est) :

Carte des destinations incontournables l'Afrique du Sud

Le Cap : La Cité-Mère est, avec le Kruger, LA destination incontournable d’Afrique du Sud. Vibrante et cosmopolite, elle abrite une foule venue de tous horizons et dont le mélange a fait naître une culture unique. Entre architecture coloniale, maisons colorées malaises et gratte-ciels modernes, la ville se lance vers l’avenir tout en conservant le poids d’une histoire complexe. On ne peut visiter le Cap sans être ébloui par ses paysages magnifiques, entre les plages de l’Atlantique, les montagnes couvertes de nuages roses au soleil couchant, la route côtière de Chapman’s Peak ou encore les falaises d’Hermanus, où dansent les baleines. Les festivals de musique, galeries d’art et soirées endiablées sur la plage font battre le coeur de cette ville éternellement jeune et toujours en mouvement.

> Nos hôtels préférés au Cap

Vue panoramique du V&A Waterfront, le Cap, Afrique du Sud

Le V&A Waterfront, quartier emblématique du Cap

Les vignobles du Cap : Les Européens ont introduit la culture de la vigne dès les XVIIème siècle dans les plaines qui s’étendent au pied de la Montagne de la Table. Aujourd’hui, les vignobles du Cap comptent parmi les plus renommés au monde. Le plaisir des yeux se mêle à celui du palais dans ces cités historiques nichées au sein de vallées verdoyantes et entourées d’imposantes montagnes. C’est à Constantia que les tout premiers domaines furent fondés, avant que l’aventure ne se poursuive à Stellenbosch puis Paarl. Erigée par les Huguenots, Franschhoek a su maintenir le savoir-faire et les traditions de ses origines françaises et est aujourd’hui considérée comme la capitale de la gastronomie sud-africaine.

> Nos hôtels préférés dans la vallée des vignobles du Cap

Vue panoramique de la vallée de Franschhoek, Afrique du Sud

La vallée de Franschhoek : une vraie image d’Épinal

La Route des Jardins : La Route des Jardins et un vaste itinéraire qui suit la côte de l’océan Indien, des abords du Cap jusqu’à la lisière du KwaZulu-Natal. Elle est considérée comme l’une des routes côtières les plus spectaculaires au monde, traversant des forêts luxuriantes, des collines ondoyantes et longeant des plages sauvages surplombées de falaises. Les réserves naturelles et les baies pittoresques qui la ponctuent sont des foyers exceptionnels de vie sauvage, entre éléphants, singes et giraffes sur terre et baleines et dauphins aux abords des côtes. Les amateurs de sensations fortes seront servis, l’un des sites de saut à l’élastique les plus hauts du monde se trouvant sur la Route.

> Nos hôtels préférés sur la Route des Jardins

Vue aérienne de la Route des Jardins

La Route des Jardins : un festival de paysages exceptionnels

Le Cap-Oriental : Vaste territoire de 170 000 km², le Cap-Oriental est une région côtière paisible et verdoyante, bordée par certaines des plus belles plages du pays sur la Sunshine Coast, entre Port Elizabeth et East London. C’est la destination idéale pour les amoureux de la nature, avec ses circuits de randonnées et ses réserves naturelles à taille humaine. Certaines d’entre elles offre des expériences safari intimistes et sans malaria, tels que le Addo Elephant Park. Surplombé par les monts Zuurberg, ce dernier abrite de vastes troupeaux d’éléphants ainsi qu’une population conséquente de “Big 5”.

> Nos hôtels préférés au Cap-Oriental

Plages de Jeffrey's Bay, Cap Oriental, Afrique du Sud

Jeffrey’s Bay, l’un des meilleurs spots d’Afrique du Sud pour le surf

Le KwaZulu-Natal : Région côtière la plus à l’est de l’Afrique du Sud, le KwaZulu – Natal annonce par ses paysages et son climat le cadre tropical du Mozambique. Ses plages de sable blanc et les courants chauds en provenance du nord font de lui une destination idéale pour le surf. À l’intérieur des terres, les vastes champs de bataille (Battlefields) témoignent des guerres sanglantes qui ont déchiré le pays. Les spectaculaires montagnes du Drakensberg, frontière naturelle avec le Lesotho, offre un cadre de rêve aux amateurs de randonnée. Découvrez également la région authentique du Maputaland, ponctuée de villages traditionnels africains, et le parc de la zone humide d’iSimangaliso, célèbre pour sa population d’hippopotames et de crocodiles.

> Nos hébergements préférés au KwaZulu-Natal

Monts Drakensberg, KwaZulu-Natal, Afrique du Sud

Les montagnes du Drakensberg promettent des randonnées de rêve

Johannesbourg : Plus grande ville d’Afrique du Sud, la Cité de l’Or est aussi celle des plus forts contrastes. Autour de son centre-ville étincelant où prospèrent les plus puissantes entreprises du pays, les townships s’étendent à perte de vue. C’est au sein du plus grand d’entre eux, Soweto, que vécurent deux prix Nobel de la Paix : Nelson Mandela et Desmond Tutu. La ville fourmille d’activités et vous ne pourrez vous y ennuyer : restaurants, boîtes de nuit, galeries d’art : il y en a pour tous les goûts. Le musée de l’Apartheid, Pretoria ou encore le Berceau de l’Humanité comptent parmi les attractions incontournables de Johannesbourg.

> Nos hôtels préférés à Johannesbourg

Vue de la skyline de Johannesbourg de nuit, Afrique du Sud

Johannesbourg compte parmi les villes les plus riches d’Afrique. Crédit photo : Hillbrow Tower | DR

Sun City : Sun City est un vaste complexe de loisir conçu de toutes pièces à deux heures de route de Johannesbourg. Paradis pour les vacanciers, le “Las Vegas” d’Afrique du Sud abrite hôtels et casinos de luxe, attractions aquatiques spectaculaires et terrains de golfs. Ses salles de spectacles pouvant accueillir des milliers de personnes ont vu se produire les plus grands artistes de leur époque, de Queen à Elton John en passant par Frank Sinatra. Si vous avez soif de nature, Sun City est également frontalière de deux réserves majeures d’Afrique du Sud, Madikwe et Pilanesberg, toutes deux bien pourvues en “Big 5” et exemptes de malaria.

> Nos hôtels préférés à Sun City

Quatre lionnes s'abreuvant dans la réserve de Madikwe, Afrique du Sud

Sun City est à proximité de la réserve de Madikwe, repère de nombreux “Big 5”. Credit photo : Alex Maas

Mpumulanga : Située aux abords du Kruger, Mpumulanga ne manque pas d’attractions tout aussi fascinantes que le célèbre parc national. Les monts Drakensberg, qui divisent la région en deux, lui offre des paysages très divers, entre grandes plaines surélevées à l’ouest et savanes tropicales à l’est. Découvrez la spectaculaire Route Panoramique, bordées de gorges vertigineuses, ainsi que le Canyon de Blyde River, troisième plus grand canyon au monde. Entre randonnées, rafting et saut à l’élastique, vous ferez le plein d’adrénaline avant de partir rencontrer les “Big 5” au Kruger.

> Nos hébergements préférés au Mpumulanga

Vue panoramique du Blyde River Canyon, Afrique du Sud

Le Blyde River Canyon, 3ème plus vaste canyon au monde

Limpopo : Situé aux confins nord-est du pays, à la frontière avec le Botswana, le Zimbabwe et le Mozambique, le Limpopo tire son nom du long fleuve qui le traverse avant d’aller se jeter dans l’Océan Indien au Mozambique. C’est une région luxuriante où de superbes cascades s’écoulent au milieu des forêts tropicales. Visitez notamment la région du Waterberg, aire de conservation abritant une faune exceptionnelle de “Big 5” et marquée par des paysages grandioses, entre montagnes rocheuses, plaines verdoyantes et galeries naturelles d’art rupestre.

Paysage montagneux et verdoyant au Limpopo, Afrique du Sud

Le Limpopo comblera à coup sûr votre soif de grands espaces

> Nos hébergements préférés au Limpopo

Parc National Kruger : Plus grande réserve animalière d’Afrique du Sud, le Parc National Kruger couvre environs 20 000 km², soit l’équivalent d’Israël ou du Pays du Galles. Abritant l’une des plus fortes concentration de “Big 5” d’Afrique, il vous promet un safari inoubliable à leur rencontre. Il vous sera possible de visiter la partie publique du parc en toute liberté, ou bien d’opter pour une des réserves privées que le bordent. Nous recommandons cette dernière solution car elle vous permettra de profiter d’une expérience privilégiée loin des foules touristiques et au plus près de la nature sauvage. Vous pourrez notamment y vivre des expériences hors de sentiers battus, comme des safaris nocturnes ou des dîners aux chandelles sous les étoiles.

> Nos lodges préférés au Parc National Kruger

Groupe de lions dans la réserve de Sabi Sand, Parc National Kruger

La réserve de Sabi Sand est l’une des plus appréciées des “Big 5” au Kruger

Comment s’y rendre :

L’Afrique du Sud bénéficie d’excellentes infrastructures de transport, il est donc très facile de s’y rendre et de s’y déplacer. Les vols directs pour Le Cap et Johannesbourg sont fréquents depuis la plupart des grandes villes mondiales. Des vols internes vous mèneront ensuite aux quatre coins du pays. Le Parc National Kruger est notamment pourvu de quatre aéroports proches des ses entrées principales.

Coucher de soleil sur la Montagne de la Table, Le Cap, Afrique du Sud

Coucher de soleil sur la Montagne de la Table, le Cap. Crédit photo : Steven Morrow

Quand y aller :

L’Afrique du Sud bénéficiant d’une multitude de climats différents et de saisons agréables (été chauds et hivers doux), vous pouvez y aller sans crainte quelle que soit la période de l’année. Le Cap est en fête presque tout l’été (de décembre à mars), avec des festivals et des événements culturels à foison, mais l’hiver (de juin à août) est le meilleur moment pour observer le passage des baleines près de ses côtes. La Route des Jardins profite d’un ensoleillement quasi-constant tout au long de l’année. Au Kruger, la saison sèche comme la saison des pluies présentent chacune leur intérêt particulier ; pour en savoir plus, rendez-vous sur notre FAQ spécial Parc Kruger.

Baleine bondissant hors de l'eau à Hermanus, Afrique du Sud

L’hiver (de juin à août) est la saison des baleines aux abords du Cap

Santé et vaccins :

Malaria :

La majorité du territoire sud-africain est exempt de malaria, à l’exception des zones humides du nord-est (Parc National Kruger, province du Limpopo, nord du KwaZulu – Natal, province de Mpumalanga). Le risque est plus élevé durant la saison des pluies (octobre à mai). Si vous souhaitez effectuer un safari “Big 5” 100% “malaria free”, consultez notre liste des réserves et parcs naturels d’Afrique du Sud sans malaria.

Vaccins :

Le vaccin contre l’hépatite A est à effectuer quelle que soit la durée sur place. Celui contre l’hépatite B est recommandé en cas de long séjour (au moins 6 mois). Si vous passez plus de 12 heures en transit dans un pays à risque de fièvre jaune, un vaccin contre cette dernière vous sera également demandé.

Éléphants au Elephant Sanctuary, Afrique du Sud

Le Elephant Sanctuary, sur la Route des Jardins, est une de nos destinations “malaria free” préférées en Afrique du Sud

Informations et conseils voyageurs :

Monnaie :

La monnaie de l’Afrique du Sud est le rand sud-africain (1€ = 15 rands environs). Vous pouvez changer vos euros dans les bureaux de change locaux. Ces derniers pratiquent un taux de 2 à 3% ainsi qu’une commission fixe de 30 à 40 rands. Une bonne solution est aussi d’acquérir des rands sur internet en amont de votre départ, via un site sans commission qui propose le retrait en agence.

Vue aérienne d'un port protégé par un dolosse, Afrique du Sud

Le dolosse, mur de béton qui protège les bateaux des vagues, est une invention sud-africaine. Crédit photo : Eddie Oosthuizen

Visa :

Les titulaires d’un passeport européen, suisse ou canadien sont exempts de visas pour les séjours inférieurs à 90 jours. Pour les séjours plus longs, rapprochez-vous des instances en charge des visas de votre pays.

Vue panoramique de Plettenberg Bay, sur la Route des Jardins

Plettenberg Bay, sur la Route des Jardins

Sécurité :

Bien que politiquement stable et économiquement privilégiée par rapport au reste de l’Afrique, l’Afrique du Sud n’est pas exemptes de risques, notamment du fait de la délinquances qui y sévit. Quelques principes de base de vigilance sont donc à respecter lors de votre séjour. Dans les grandes villes, évitez de marcher seul(e) la nuit et privilégiez la voiture, le taxi ou le VTC lors de vos déplacements. Pour les retraits d’argent, choisissez les distributeurs situés à l’intérieur des centres commerciaux. Si vous souhaitez visiter les townships, faites-le dans le cadre d’un tour organisé et ne vous y rendez jamais seul. Enfin, évitez de porter des objets de valeur en évidence sur vous et de laisser vos effets personnels sans surveillance. Les Sud-Africains sont des gens très accueillants et chaleureux et en appliquant ces quelques règles qui relèvent finalement du bon sens, vous êtes sûr de passer un séjour inoubliable dans leur pays.

Voiture tout-terrain en safari à travers la savane, Afrique du Sud

Prêts pour l’aventure de votre vie ?

L’Afrique du Sud n’a désormais plus de secrets pour vous. Vous avez toutes les cartes en main pour un périple inoubliable qui vous fera à coup sûr tomber amoureux de cette terre unique. Les consultants de Rhino Africa, qui ont silloné l’Afrique du Sud à maintes reprises, seront ravis de concevoir un voyage sur mesure rien que pour vous.