par Garance Chassaing sur June 18, 2018
3 min read

C’est au mois de Décembre que j’ai découvert pour la première fois Khumbulani, un centre d’éducation et de soins pour les enfants infectés du virus du Sida au coeur du township de Khayelitsha. Je me souviens encore des rires, je me souviens encore des voix, de ces centaines d’enfants ouvrant leurs cadeaux de Noël sous nos yeux. Fallait-il que je fasse partie de ce projet. Quelques mois plus tard je rejoignai le comité. Vous aussi vous pouvez nous aider.

Joie des enfants du centre de Khumbulani à la rencontre du père Noël lor d'une action de bénévolat au Cap

Souvenir d’un Noël pas comme les autres au centre de Khumbulani.

Le rire d'un enfant lors du Noël à Khumbulani à Kayelitsha au Cap

Et explosions de joie.

Il était une fois Khumbulani

Le projet démarre en 2000 dans la maison d’une femme au grand coeur Gloria Bebeza située à Kayelitsha, township du Cap. Plus que jamais consciente que les personnes atteintes du virus ont besoin de soutien, Gloria met à disposition ses deux chambres et réussit ainsi à accueillir 8 enfants touchés par la maladie. Aujourd’hui avec l’aide d’investissements de nombreux anges gardiens et de Rhino Africa, les deux chambres de Gloria se sont rapidement transformées en un centre au coeur de Khaleytisha. Il accueille aujourd’hui 300 enfants. Ici leur sont prodigués chaque jour éducation, soins de santé, nourriture ; et surtout beaucoup d’amour.

Daniella, responsable du comité Khumbulani, en pleine session tendresse avec les enfants du centre - bénévolat au Cap.

Daniella, responsable du comité Khumbulani, en pleine session tendresse avec les enfants du centre.

Enfant apprenant à lire au centre de Khumbulani au Cap

Apprendre à lire, compter et développer sa créativité sont au programme du centre Khumbulani.

Rêver plus grand : ouvrir un second centre

Oui mais 300 enfants c’est pas encore suffisant quand on sait combien d’enfants sont en réalité touchés par le fléau de cette maladie dans les quartiers pauvres du Cap. Alors il faut rêver plus grand ; et ouvrir un second refuge. Récemment l’équipe de Rhino Africa est allé visiter plusieurs terrains situés à côté du premier centre Khumbulani à Khayelitsha. On a trouvé le spot idéal pour construire la petite soeur du centre et doubler nos effectifs. Mais pour ça on a besoin de vous.

Khumbulani dans le township de Khayelitsha au Cap.

Khumbulani est le bâtiment jaune et bleu à gauche de la photographie, on peut même y voir les toboggans dans la cours de récréation.

Vue aérienne de Khumbulani dans le township de Khayelitsha au Cap

Le L blanc qui se détache avec sa cours verte émeraude c’est aussi Khumublani, vu du ciel…

On a besoin de vous et de vos dons

On a besoin de 30 000 dollars pour acheter le terrain et construire ce nouveau centre. Rhino Africa donne 15 000 $ mais il nous manque encore la seconde moitié pour atteindre notre ambition ; celle d’offrir un futur à des centaines d’autres enfants du quartier. Du coup on a créé une plateforme de lever de fonds ; en Afrique du Sud elle s’appelle “gofundme” et le lien se trouve ici. Si vous avez des questions, écrivez-nous sur facebook ou en commentaires ; on sera ravis de répondre à vos questions. Et pour les bilingues, notre chère Tumi de Rhino Africa s’est prêtée au jeu d’actrice de Cinéma pour tourner cette vidéo explicative.

Quelques mots

Pourquoi c’est important de protéger ces enfants ? Car en grandissant sans cadre et sans soutien, leur situation en poussera certains au désespoir et à la délinquance. Mais on peut éviter cela en ne les abandonnant pas. On peut éviter cela si dès le plus jeune âge on leur répète qu’il y a de l’espoir, on les forme aux métiers de demain et on leur offre un plus beau futur. Depuis ce mois de Décembre j’ai décidé que moi aussi je n’abandonnerais pas. La bonne nouvelle c’est que vous aussi vous pouvez faire partie de tout ça. En envoyant vos dons, en voyageant avec nous, aussi.

Khumbulani, centre d'éducation pour enfants infectés du virus du Sida.

Merci pour eux.