par Gabriel sur July 6, 2018
5 min read

L’Afrique du Sud est connue pour ses savanes foisonnante de “Big 5” et les springboks qui ornent les maillots de sa célèbre équipe de rugby. Mais une autre espèce compte parmi les emblèmes du pays : le manchot du Cap. Loin du froid polaire de la banquise, ce petit volatile a établi plusieurs colonies sur les plages de la région du Cap-Occidental. Un séjour au Cap est donc l’occasion idéale pour faire sa connaissance. On l’avait déjà évoqué dans notre article sur les Big 5 de l’océan. On vous présente aujourd’hui les lieux où vous aurez la chance de l’admirer dans son habitat naturel.

Scène de tendresse entre deux manchots du Cap, Boulder's Beach

L’affection selon les manchots…

Mais avant toute chose, qui est donc le manchot du Cap ?

Description

Le manchot du Cap peut mesurer entre 60 et 70 cm et pèse entre 2 et 4 kg. Son plumage est noir au niveau du dos et blanc sur le devant. Ce dernier est moucheté d’infimes tâches noires, formant une constellation spécifique à chaque individu. À l’âge adulte, des glandes roses thermorégulatrices apparaissent au-dessus des yeux. Les petits ont le corps recouvert d’un fin duvet gris, lequel tombe durant la puberté (entre 12 et 22 mois) pour laisser place à leur plumage d’adulte.

Manchot du Cap adulte et deux adolescents à Boulder's Beach, Afrique du Sud

Manchot adulte et deux de ses petits, en pleine transition…Crédit photo : Simon Watson

Habitat

Le manchot du Cap est une espèce endémique d’Afrique australe. Il se répartit en colonies sur 24 îles situées entre la Namibie et la baie d’Algoa, à proximité de Port Elizabeth. Deux colonies se trouvent également sur le continent : Boulder’s Beach et Stony Point. C’est là que vous pourrez l’admirer lors de votre passage au Cap.

Groupe de manchots du Cap proches de l'île au phoque, Cap-Occidental

Groupe de manchots proches de l’île au phoque, Cap-Occidental. Crédit photo : Simon Watson

Comportement

Le régime alimentaire des manchots du Cap se compose principalement de poissons (anchois, sardines…) et de petits inverterbés marins, comme des calmars et des crustacés. Ils les chassent généralement à la nage dans un rayon de 20 km autour des côtes.

Le manchot du Cap est une espèce monogame. La saison de reproduction a généralement lieu entre mars et mai en Afrique du Sud et entre novembre et décembre en Namibie.

Couple de manchots du Cap, unis pour la vie

Les couples de manchots du Cap restent généralement ensemble toute leur vie. Crédit photo : Simon Watson

Une espèce fragile et menacée d’extinction

Au début du XIXème siècle, on estime que la population de manchots du Cap s’élevait à environs 4 millions d’individus. Ils seraient à peine plus de 55 000 aujourd’hui, leur population ayant presque été réduite à néant par l’activité humaine. Il s’agit désormais d’une espèce protégée classée sur la liste rouge des espèces menacées par l’IUCN.

Considérés comme un met de luxe jusqu’au milieu du XXème siècle, l’oeuf de manchot a été massivement récolté, accélérant le déclin des populations. Le guano, utilisé par les manchots pour construire leurs nids, a également été employé comme engrais par l’homme durant une très longue période. De nos jours, les manchots subissent la concurrence de la pêche industrielle, qui conduit à une raréfaction de leurs proies. Ils ont également été victimes de plusieurs marées noires. Les deux plus graves ont eu lieu en 2000, lors du naufrage du MV Treasure et en 1994, suite à celui du MV Apollo Sea.

Bébés manchots du Cap proches de leur nid

Les réserves naturelles d’Afrique du Sud permettent de maintenir les populations de manchots du Cap, pour l’instant…Crédit photo : Simon Watson

Les réserves où l’admirer autour du Cap

Simon’s Town – réserve naturelle de Boulder’s Beach

C’est de très loin la plus connue. Cette petite plage abrite une colonie de près de 3 000 specimens. Elle se situe à moins de 30 minutes du centre-ville du Cap, sur la route du Cap de Bonne-Espérance. Suivez la promenade en bois qui longe la mer pour aboutir, après quelques minutes de marche, à une crique débordante de volatiles noirs et blancs. Chaque couple y garde jalousement son nid, et gare à celui qui passerait trop près de ce dernier ! Petit conseil en passant : même si la réserve vaut la peine d’être visitée toute l’année, nous vous incitons vivement à vous y rendre durant la saison des naissances, entre mars et mai. Vous pourrez y admirer une foule d’adorables nouveaux-nés à peine sortis de l’oeuf !

Groupe de manchots du Cap à Boulder's Beach

À Boulder’s Beach, smocking obligatoire ! Crédit photo : Simon Watson

 Betty’s Bay – réserve naturelle de Stony Point

Beaucoup plus confidentielle que Boulder’s Beach, la réserve de Stony Point se situe à proximité du village de Betty’s Bay, le long de la Route des Baleines. Sa localisation plus excentrée et sa population de manchots plus clairsemée en fond un lieu beaucoup moins fréquenté des touristes. C’est le lieu idéal pour prendre le temps d’admirer les manchots sans se sentir bousculé(e)s. Elle abrite par ailleurs de vastes populations de cormorans des bancs et de cormorans du Cap, deux espèces également menacées. Une étape parfaite à intégrer lors d’un périple en route vers Hermanus !

Manchots du Cap posant pour la photo à Stony Point

Rencontrez les manchots en tête-à-bec à Stony Point…Crédit photo : Simon Watson

Pas besoin de pousser jusqu’à l’Antarctique pour admirer des manchots ! Pour faire connaissance avec ce curieux volatile et découvrir bien d’autres merveilles, contactez-nous afin d’organiser le périple de vos rêves en Afrique.