May 3

Mon expérience safari en période de Covid

2  Commentaire

Par Sarah Delforge le
03/05/2021

Il y a une dizaine de jours, j’ai eu l’occasion de réaliser un séjour safari d’une semaine dans le parc national du Kruger, en Afrique du Sud. Le climat actuel et l’inquiétude liée à la pandémie qui règnent dans le monde m’ont donné envie de partager cette expérience safari en période de Covid.

Il faut tout d’abord savoir que les frontières sud-africaines sont ouvertes aux visiteurs internationaux et les lodges n’attendent que vous ! Étant basés au Cap, en Afrique du Sud, nous ne quittions pas le pays et nous n’avons donc pas dû effectuer de test PCR pour ce séjour. Vous pouvez cependant en lire plus au sujet des voyages en Afrique du Sud ici.

Les vol et transfert jusqu’au Kruger

Première étape du voyage : l’aéroport international du Cap pour prendre un vol domestique jusqu’à Hoedspruit, l’un des aéroports situé à proximité du parc national du Kruger.

A l’aéroport, le port du masque est obligatoire, nous sommes invités à nous désinfecter les mains à l’entrée et notre température est prise à l’aide d’une caméra thermique afin de s’assurer que nous sommes tous en-dessous de 38 degrés. Des plexiglas ont été placés devant chaque comptoir au check-in et, au lieu de remettre notre document d’identité en main propre, nous devons le présenter devant la vitre afin de favoriser un enregistrement ‘sans contact’.

Le sol est marqué tous les 1,5 mètres afin de respecter les distances de sécurité lorsque nous passons le contrôle de sûreté et les bacs sont désinfectés entre chaque passager. Dans le hall d’attente, nous sommes invités à laisser un siège vacant entre deux sièges afin de respecter la distanciation sociale. Jusque là, tout va bien !

Nous embarquons à bord de notre avion Airlink qui distribue uniquement des bouteilles d’eau mais pas de nourriture afin de s’assurer que tout le monde garde son masque le plus longtemps possible durant le vol. La sortie de l’avion se fait par deux rangées à la fois, ce qui évite ainsi la précipitation habituelle à peine le signal du port de ceinture éteint. J’espère personnellement que les compagnies aériennes maintiendront ce système après la pandémie, c’est tellement plus agréable !

Arrivés sur le tarmac, l’hôtesse nous remet un paquet avec quelques encas préparés par une entreprise locale et nous recommande de le prendre, que ce soit pour nous ou “pour le donner à quelqu’un dans le besoin si nous n’avons pas faim”. Soutien de petits commerces locaux et éviter le gaspillage, je suis conquise !

A l’aéroport d’Hoedspruit, notre véhicule Sable Tours nous attend pour notre transfert vers le lodge. Ce dernier est privé et spacieux, le chauffeur porte un masque durant l’entièreté du trajet, nous offre du gel désinfectant et garde une fenêtre ouverte pour faciliter la circulation de l’air.

Les mesures sanitaires dans les lodges

Nous avons eu la chance de séjourner dans trois lodges différents, tous situés dans la réserve privée de Sabi Sand qui fait partie du parc Kruger.

Les lodges ont tous implémenté de nouvelles mesures sanitaires afin d’adhérer aux règles du Covid19. En voici quelques-unes :

Le staff

La plupart des lodges divisent leur staff en deux équipes afin de diminuer les contacts et les risques de transmissions du virus. Comme à l’habitude, chaque équipe travaille environ 3 semaines puis est en congé 3 semaines - à la différence que, les 5 derniers jours de congé se passent au lodge, en isolement. Cela permet ainsi de s’assurer que les membres du staff sont tous en bonne santé au moment de vous accueillir !

Je sens que les membres du staff sont très heureux de nous accueillir et rassurés d’entendre que les affaires reprennent petit à petit, l’année a été longue et difficile pour eux, étant directement impactés par la crise.

Les mesures sanitaires

Notre température a été prise à l’arrivée ainsi que chaque matin avant de partir en safari - certains lodges la prenaient deux fois par jour. Nous avons également dû remplir un formulaire Covid19 afin de partager notre dernière adresse, nos coordonnées et confirmer que nous n’avions pas de symptômes.

Les lodges ont installé de nombreux distributeurs de gel hydroalcoolique à travers les parties communes et nous sommes encouragés à nous désinfecter régulièrement les mains.

Safari en temps de Covid-19, Les distributeurs de gel hydroalcoolique font maintenant partie du paysage,

Les distributeurs de gel hydroalcoolique font maintenant partie du paysage, Crédit photo : ‘The Year Earth Changed’, AppleTV

Le port du masque

Dans chaque lodge, nous recevons des consignes de sécurité similaires par rapport au port du masque. Ce dernier est obligatoire lors des déplacements dans les parties communes du lodge mais peut être retiré à table et lorsque nous prenons l’apéro car nous sommes entre nous. A nouveau, l’idée est de créer un environnement sain dans lequel tout le monde se sent à l’aise et profite pleinement de l’expérience. 

Les repas

Afin de respecter la distanciation sociale, tous les repas se font en individuel (c’est-à-dire avec vos compagnons de voyage) et sont servis directement à table. Plus de buffet, de longue table commune et guides qui se joignent aux convives mais, ne vous trompez pas, l’ambiance safari et la convivialité légendaire du bush n’en perdent rien !

Les chambres

Les règles implémentées dans les chambres sont différentes d’un lodge à l’autre mais toutes visent une limitation des contacts. Les serviettes de bain sont lavées tous les deux ou trois jours au lieu de quotidiennement (l’environnement nous remerciera !), les produits de beauté présentés sous forme d'échantillons, etc. Le staff reste à disposition si vous avez besoin de quoique ce soit donc, n’hésitez pas à demander, ils se feront un plaisir de vous assister !

Pour être honnête, les mesures sanitaires reprises ci-dessus n’ont pas du tout affecté notre séjour. En effet, le service reçu dans chaque lodge était impeccable et digne d’un service pré-Covid. A part la prise de température matinale et le port du masque lors des déplacements dans les parties communes, je n’ai pas vraiment senti de différence.

L’expérience safari en période de Covid

Il semblerait que l’inquiétude principale soit liée à l’expérience safari, ce qui est compréhensible puisque c’est après tout le point fort du séjour !

A nouveau, les lodges ont tout mis en place pour offrir un environnement sain et hygiénique aux visiteurs. Comme avant la pandémie, nous gardons les mêmes guide et tracker pour l’ensemble du séjour, ce qui permet de tisser du lien, assurer la meilleure expérience safari possible et, cela tombe à point, diminuer les contacts entre les groupes.

La plupart des lodges essaient de fournir un véhicule privé si possible ou limitent le nombre de passagers à bord de ces derniers afin de maintenir les distances de sécurité.

Pour ce qui est du port du masque, nous avons reçu l’option de ne pas le porter durant le safari car nous étions entre nous et le véhicule ouvert est en mouvement constant. La seule règle était que tout le monde soit confortable et de remettre notre masque lorsque nous croisions un autre véhicule. Je me suis personnellement sentie très à l’aise et j’ai préféré cette option car il n’est pas facile d’entendre le guide lorsqu’il parle à voix basse près d’un animal et porte un masque de surcroît !

Les lodges assurent un environnement sain et hygiénique

Mesures sanitaires mises en place lors des safaris, Crédit photo : Sarah Delforge

La pandémie n’a pas que des désavantages...

Les humains à travers le monde sont impactés par la crise depuis plus d’un an et nombreux sont ceux qui ont été directement affectés par cette dernière.

Cependant, quelqu’un semble pourtant profiter pleinement de ce “break” qui lui est offert : la nature ! Nous l’avons vu aux quatres coins du monde ; des dauphins de retour dans les canaux de Venise, aux pingouins qui gambadent dans les rues de Simon’s Town en Afrique du Sud, en passant par les montagnes de l’Himalaya visibles à des centaines de mètres depuis la région du Punjab.

Et les safaris dans le parc national du Kruger n’y font pas exception. Le nombre réduit de véhicules lors des sorties safaris rendent l’expérience plus exclusive que jamais et les animaux abondent dans la brousse ! Et puis, quoi de plus adapté que des lodges intimes avec six à douze chambres, des immenses espaces et des activités extérieures pour limiter les risques d’infection ?

Si vos frontières sont ouvertes et que l’envie de renouer avec la nature vous démange, n’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers voyage pour organiser un séjour inoubliable. L’Afrique du Sud est ouverte aux voyageurs et n’attend que vous !

PS : si vous avez l’occasion, je vous recommande de regarder le documentaire “The Year Earth Changed” disponible sur AppleTV+, l’un des lodges dans lequel nous avons séjourné y fait une apparition - arriverez-vous à deviner lequel ?

X Rhino Africa Consultants

Organisons votre voyage en Afrique

Contactez-nous Ouvrir notre formulaire de demande de renseignement

Ouvrir notre formulaire de demande de renseignement

Trustpilot

Sur la base de 2,486 revues


Tags

Covid-19


Vous aimeriez aussi

Est-il sûr de voyager en Afrique du Sud en ce moment ?

A propos de l'auteur 

Sarah Delforge

D’origine belge, Sarah saisit chaque occasion de voyager depuis son adolescence. Après avoir visité plusieurs pays à travers le monde et passé 6 mois en Amérique du Sud, Sarah a décidé de découvrir l’Afrique du Sud et est vite tombée sous le charme ! Elle s’y est installée en 2015 et profite pleinement du pays – randonnées, dégustations de vins, séances bronzage à la plage et bons restaurants font partie de son quotidien.

    • Bonjour Mr Pirsoul ! Je suis allée aux Inyati Game Lodge, Dulini River Lodge et Sabi Sabi Earth Lodge. Tous magnifiques et expérience safari incroyable ! Sarah 🙂

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >