par Garance Chassaing sur April 12, 2018
5 min read

Le charme du safari c’est de se retrouver en immersion totale au coeur de la nature, celle qui ne ment pas. Et dans ce monde où les animaux sauvages sont rois ; la vie suit son cycle n’obéissant qu’à une ultime règle : l’impitoyable loi de la Nature. Au cours de mon expédition dans la réserve de Sabi Sand j’ai pu assister à des scènes de la vie sauvage uniques et inoubliables. Comme la chasse d’une tribu de 7 lions décrite dans le dernière épisode. Mais également comme le repas d’un léopard perché en haut de son arbre. Dans cet épisode je partage avec vous mes souvenirs au coeur de l’Afrique.

Chasse léopard dans la brousse au coucher de soleil, réserve de Sabi Sand.

Reine de beauté dans la réserve de Sabi Sand. Crédit photo : Garance Chassaing

Présentation

Elle s’appelle Tiyani. Cette léoparde est la figure de proue du lodge de Silvan Safari où j’ai résidé. Le lode encore en construction a vu naître ses petits dans le spa où elle a décidé de mettre bas. Depuis ce jour elle continue de régner en ces lieux et les visiteurs pourront possiblement la voir  arpenter la terrasse du lodge à la nuit tombée.

 

Détail du pelage du léopard en Afrique du Sud, Sabi Sand.

Les taches du léopard sont seulement uniformes sur ses pattes et sa tête. Crédit photo : Garance Chassaing

Camouflage

Un soir, à la fin de notre sortie safari de l’après-midi, notre ranger Murray nous a conduit à Tiyani perchée en haut de son arbre. La femelle léopard était accompagnée. La proie : un impala fraichement chassé que le félin a pris soin de monter à la cime de l’arbre. Pendant les premières secondes je ne pouvais que distinguer le pelage de l’animal : les léopards sont tachetés de “rosettes” ; cercles noirs au centre plus clair qui les distinguent des guépards dont les taches sont uniformes et sombres.

 

Un léoaprd tue sa proie par strangulation. On peut voir les marques des dents du félin dans le cou de la proie. Crédit photo : Garance Chassaing

Technique de chasse et comportement

Les léopards chassent suivant la technique de l’embuscade. Ils se cachent dans un buisson ou des feuillages avant de sauter sur leur proie et leur porter le coup de grâce en les attrapant au cou. Parfois ils les surprennent même en sautant depuis la cime des arbres. Les léopards portègent leur chasse des autres carnassiers que sont les hyènes et les vautours en les perchant au dessus du sol, camouflée dans les feuillages. Habiles, ses félins sont les seuls capables de monter dans les arbres grâce à leur longue queue qui leur sert de balancier. En hauteur, leur chasse est aussi protégée des lions et autres mammifères carnivores, bien moins funambules et donc incapables de rejoindre la cime des arbres.

 

Un léopard commence toujours par manger l’arrière de l’animal. Crédit photo : Garance Chassaing

Le début des festivités 

Les léopards, une fois leur chasse bien gardée, peuvent alors commencer le festin. Ils entament toujours l’arrière de l’animal ; partie où la chair est la plus dense et goûteuse. Ils évitent toujours de manger les intestins ; le risque est de faire tomber quelques morceaux de viande au sol qui attireraient les autres carnassiers et prédateurs. Les hyènes sont d’ailleurs au rendez-vous ; 4 au moins attendent en bas de l’arbre et se réjouissent d’une chute heureuse.

 

Un léopard chasse sa proie puis la monte en haut des arbres pour se nourrir.

Plan rapproché sur les canines pointues de l’animal. Crédit photo : Garance Chassaing

Le banquet de 3 jours

Un léopard se nourrit sur une même chasse parfois pendant plus de 3 jours. L’animal adulte peut manger entre 1.5 kilos à 2,5 kilos de viande par jour. Nous avons rendu visite à chaque sortie safari, deux fois par jour, à l’animal. Toujours perchée dans son arbre Tiyani ne descend que pour s’abreuver.

 

Crédit photo : Garance Chassaing

 La sieste digestive

À part pour aller boire ; le félin sauvegarde son énergie. L’arbre fonctionne alors comme son garde manger et il alterne volontiers entre une sieste digestive avant de se nourrir de nouveau sur sa proie. Sur cette photo on peut voir que la peau du ventre du léopard est distendue ; repue la léoparde digère avant de finalement abandonner la carcasse une fois celle-ci terminée.

 

Léopard sur sa branche, dans le parc Kruger en Afrique du Sud.

Douce endormie au coeur de Sabi Sand. Crédit photo : Garance Chassaing

Nos aurevoirs à Tiyani

Nous l’avons quitté le matin de notre dernier safari avant de prendre l’avion pour le Cap. Les yeux remplis d’étoiles et le coeur rempli de nouveaux apprentissages sur ces animaux sauvages pour lesquels j’ai tant de respect. Des vacances en Afrique sont définitivement remplies d’aventures que l’on n’oublie pas. Et le banquet de Tiyani en fait partie tout comme cette incroyable scène de chasse d’une tribu de lions que je vous raconte dans l’épisode 3 de mon séjour au Kruger.

Il est temps pour moi de clôturer ce chapitre au coeur de l’Afrique, until next time ! Si vous aussi vous souhaitez prendre rendez-vous avec les grands félins on est là pour vous élaborer un voyage sur mesure. En attendant on vous dit à très vite !