par Garance Chassaing sur June 5, 2018
7 min read

L’expérience safari est l’expérience d’une vie. Oui mais l’expérience safari est aussi bien souvent accompagnée de la problématique de la malaria (aussi appellée paludisme), maladie transmise par les piqûres de moustiques infectés.

Ce n’est pas pour nous arrêter l’aventurier qui sommeille en vous ; non seulement il existe des traitements extrêmement efficace pour s’en protéger mais il existe aussi quelques coins de paradis sur notre continent où il est possible de faire un safari sans rencontrer le moindre moustique transmetteur.

Rhino Africa livre ses adresses pour un safari sans les tracas de la malaria.

Tswalu Malori Lodge est le lieu idéal pour un safari sans paludisme et une nuit à la belle étoile

Au lodge Tswalu Malori, il est possible de dormir à la belle étoile sans s’inquiéter des moustiques.

L’Afrique du Sud ; pays où safari rime avec malaria-free

L’Afrique du Sud est le seul pays où il vous sera possible de réaliser des safaris dans des zones géographiques non touchées par le paludisme en Afrique. De deux choses l’une :

1. Primo : Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas partir à la découverte de la Grande Migration en Tanzanie ou sur les pas des gorilles du Rwanda ; cela signifie simplement qu’un safari dans une zone infectée nécessite un traitement préventif que votre conseiller de voyage ou médecin traitant sera heureux de vous conseiller.

2. Secundo ; L’Afrique du Sud est l’une des plus belles destinations safari en Afrique et n’est aucunement un choix de résignation. Les options de réserves safari dans des zones sans paludisme y sont nombreuses. De nouveau laissez-vous guider par nos conseils, on vous dit tout ici pour vous faciliter la vie.

Safari malaria-free, sans paludisme, dans la réserve de Kwandwe.

Kwandwe est une réserve d’Afrique du Sud libre du virus de la malaria.

Les réserves du Nord sans malaria

Le long de la frontière du Botswana

Le long de la frontière qui sépare l’Afrique du Sud de son voisin se trouve quelques-unes des très belles réserves épargnées par le paludisme du pays. On en a sélectionné 4, rien que pour vous.

Madikwe

À environ quatre heures de route de Johannesburg se trouve la réserve privée de Madikwe. Ce havre de nature a été créée en 1991 grâce au projet Opération Phoenix qui consistait à réintroduire des espèces en voie de disparition afin de développer le tourisme dans une région où les fermes avaient du mal prospérer. Et ça fonctionne ! Plus de 10 000 mammifères ont été introduits dans la réserve sur une période de six ans.

Les points forts :

  • Réserve réputée pour sa population de chiens sauvages et de guépards
  • Accédez à cette destination par un vol direct depuis Johannesbourg

Welgevonden

Welgevonden est l’une des réserves Big 5 les plus proches de la ville de Johannesbourg, en faisant l’escapade idéale après la visite de la bouillonante ville sudafricaine. La réserve n’accepte qu’un nombre restreint de véhicules protégeant ainsi les animaux sauvages de l’activité humaine. Seulement quelques lodges sont installés dans la réserve, le plus souvent limité à un maximum de 10 visiteurs, assurant un séjour loin de tout.

Les points forts :

  • Réserve Big 5 à seulement 2h30 de route de Johannesburg
  • L’une des plus grandes concentrations de rhinocéros blancs du pays

Marakele

Marakele n’est pas une réserve privée mais un Parc National au coeur de la région des montagnes de Waterbeg. Dérivée du Tswana signifiant “sancutaire“, le parc est en effet un havre pour des centaines d’espèces animalières et d’oiseaux colorés, dont les Big 5. Les logements y sont aussi plus abordables ; plusieurs options sont possibles pour plusieurs type de budgets dans les campements : de la tente abordable et authentique au cottage plus luxueux.

Les points forts :

  • Large gamme de logement pour tous les budgets
  • Possibilité d’organiser des safaris avec guides le matin et le soir

Tswalu

Tswalu est à la réserve privée ce que le Taj Mahal est à l’Inde : un joyau parmi les joyaux. Travaillant constamment pour la protection des animaux sauvages, Tswalu est la maison de nombreuses espèces en danger dont le rhinocéros noir. Ses lodges sont à la pointe du luxe tout en vous promettant une expérience authentique entre dîners à la lumière des bougies sous un baobab ou depuis votre terrasse. Le plus ? Vous pourrez admirer les étoiles avec le téléscope mis à disposition. Le rêve à l’état pur.

Les points forts :

  • La plus grande réserve privée d’Afrique du Sud avec 110 000 hectares.
  • Un maximum de 30 visiteurs pour un séjour coupé du monde
Dîner sous les acacias dans la réserve privée de Tswalu en Afrique du Sud.

Pas la peine de vous préoccuper des moustiques lors de votre dîner à la nuit tombée au lodge Tswalu Turkini. Crédit photo : Tswalu Turkuni Lodge

Les réserves du Sud sans malaria

Le long de la Garden Route

Une autre zone géographique non touchée par le virus du paludisme en Afrique du Sud se trouve sur la côte sud du pays ; le long de la famuese Route des Jardins. Pour ceux qui souhaitent combiner safari et cette fameuse route panoramiques les réserves ci-dessous sont celles qu’il vous faut

Kwandwe

Kwandwe est à seulement deux heures de routes de la ville de Port Elizabeth, point de départ ou d’arrivée de la Route des Jardins. Au coeur de la réserve s’écoule la Great Fish River qui fut autrefois le lieu des combats historiques opposant les tribus Xhosas et les colons Anglais. Kwandwe combine Big 5 et l’Histoire de la nation arc-en-ciel en un séjour.

Les points forts :

  • Réserve acceuillant 30km de berges de la Great Fish River, haut lieu des combats historiques
  • Présence du très rare chat à pieds noirs (espèce de félins sauvage, visible seulement dans le sud de l’Afrique)

Amakhala

Là encore : l’emplacement idéal sur la Route des Jardins à moins de deux heures de Port Elizabeth en fait une réserve d’exception elle aussi chargée d’histoire. C’est en 1999 que les descendants des colons Anglais de la région ont décidé de réunir leurs terres pour former cette réserve naturelle. La rivière Bushman qui la traverse et le lieu de rendez-vous idéal pour les guépards, zèbres et antilopes du coin.

Les points forts : 

  • Réserve traversée par la rivière Bushman : promenades en canoë-kayak
  • Sur la Route des Jardins, dans une région exempte de paludisme

Shamwari

Shamwari est axé sur la défense et la sauvegarde des espèces en voie de disparition leur permettant de remporter le “World’s Leading Conservation Company and Game Reserve” (première entreprise mondiale pour la défense des animaux et réserve animalière). Ses 25000 hectares de nature sauvage pour seulement 6 lodges sauront vous faire sentir seul au monde.

Les points forts :

  • Bon équilibre entre réserve adaptée aux enfants et offre de logement luxueux
  • Réserve particulièrement axée sur la défense et la sauvegarde des espèces

Pumba

Pumba signifie “phacochère” en swahili. Ce n’est pas seulement le havre de cette espèce rendue célèbre par le roi lion. C’est aussi la maison de nombreuses autres espèces comme les Big 5 et des centaines d’oiseaux petits, colorés, rares ou imposants. Ici pas de rivière, mais un lac, le lac Kariega. Les animaux se retrouvent autour de ce dernier pour s’abbreuver en faisant le lieu idéal pour les admirer à la nuit tombée.

Les points forts :

  • Petite réserve intimiste de 6000 hectares et deux lodges
  • Possibilité d’y apercevoir le lion blanc : espèce rare
Kwandwe Ecca Lodge dans la réserve de Kwandwe, séjour safari sans paludisme.

Chambre pour séjour à deux (mais sans les moustiques transmetteurs) à Kwandwe Ecca Lodge.

Pour conclure : des options de safari malaria-free au sud et au nord de l’Afrique du Sud

Pour partir l’esprit léger sans les risques liés au paludisme, vous pouvez voyager en Afrique du Sud dans quelques réserves exemptes de malaria au nord du pays, à la toute frontière avec le Botswana, ou au sud du pays, le long de la Route des Jardins. On vous parle d’ailleurs davantage des réserves de la côte dans notre article :

Où partir en safari autour du Cap ?

En venant m’installer ici je savais que l’Afrique du Sud était un pays qui regorge de richesses. Le fait de pouvoir combiner l’expérience du safari sans les tracas de la malaria s’ajoute à la liste non exhaustive des avantages du pays. Si vous souhaitez davantage d’informations quant à la malaria et les réserves safari sans paludisme vous pouvez toujours me laisser un commentaire ou contacter directement nos conseillers via ce formulaire !