par Gabriel sur June 6, 2018
17 min read

Rares sont les pays qui abritent tant de merveilles. La Grande Migration, le Kilimanjaro, Zanzibar, le cratère du Ngorongoro, le lac Manyara…En Tanzanie, chaque destination ou presque est un monument et chaque voyage une aventure inoubliable. Lorsque l’on traverse le pays, on est habité par un constant sentiment d’immensité : plaines de savanes infinies, gorges vertigineuses, chaînes de volcans majestueux…Loin d’être vides, ces grands espaces vierges abritent certaines des plus fortes concentrations d’animaux au monde. Nous vous présentons aujourd’hui un guide complet de ce sanctuaire à la croisée des cultures qui laisse sans voix les visiteurs, comme l’évoque ce proverbe :

“En visite dans un autre pays, ouvre les yeux, pas la bouche”

Proverbe tanzanien

Éléphants avec le Kilimanjaro en toile de fond, Tanzanie

Comme un air d’Afrique…

Géographie

La Tanzanie est un pays d’Afrique de l’Est bordé sur toute sa côte par l’océan Indien. Sa population est estimée à 53,9 millions d’habitants et sa superficie à 947,303 km². Ses voisins sont le Kenya et l’Ouganda au nord, le Rwanda, le Burundi et la République Démocratique du Congo à l’ouest, la Zambie, le Malawi et le Mozambique au sud. Outre sa partie continentale, le pays possède plusieurs îles, les plus célèbres étant l’archipel de Zanzibar (Unguja, Pemba et Mafia). Bien que la capitale administrative soit Dodoma, la ville la plus importante est de facto Dar-es-Salaam, plus grande agglomération et centre économique du pays.

Climat et paysages

La richesse naturelle de la Tanzanie s’incarne dans les contrastes de ses paysages. Les grandes plaines subtropicales du Serengeti côtoient le Kilimanjaro et sa couronne de neiges éternelles. La région des Grands Lacs est tapissée de denses forêts vierges, typiques de l’Afrique équatoriale. Au centre du pays, la Vallée du Grand Rift dessine de vertigineux panoramas de montagnes et de cratères arides. La côte et les îles de l’océan Indien viennent apporter un peu de fraîcheur à l’ensemble, avec leurs plages de sable blanc ensoleillées toute l’année et caressées par les vents alizés.

Histoire

Histoire précoloniale de la Tanzanie intérieure

La Tanzanie a été peuplée dès la Préhistoire. On a retrouvé, dans les gorges d’Olduvai, des fossiles de certains de nos plus lointains ancêtres. Des vestiges montrent que la région a d’abord été habitées par des tribus utilisant le clic dans leur langue, à l’instar des Sans et des Bochimans d’Afrique australe. Ces derniers ont pour la plupart été déplacés lors de l’arrivée de peuples bantous, entre le IVème et le Vème siècle av J.C. Plusieurs vagues de migrations ont eu lieu depuis lors, notamment celle des Masaïs, au nord du pays, à partir du XVème siècle, lesquels sont se sont heurtés à d’autres ethnies déjà installées.

Panorama des gorges d'Olduvai en Tanzanie

Les gorges d’Olduvai, qui abrite des vestiges humains vieux de près de 2 millions d’année. Crédit photo : Wikimedia commons

Histoire précoloniale de Zanzibar

Tandis que l’intérieur du pays est resté relativement préservé du monde extérieur jusqu’à la colonisation, Zanzibar a été en contact avec de nombreux peuples non-africains dès l’Antiquité. L’archipel est d’abord peuplé par des pêcheurs arrivés autour du IIIème millénaire avant J.C. Au début de notre ère, les vents favorables conduisent des marchands arabes, perses et indiens à aborder ses côtes. La culture arabe s’y implante alors, confirmée par l’islamisation et une forte vague d’immigration perse entre le VIIIème et le IXème siècle. Zanzibar devient peu à peu la principale interface commerciale entre les mondes africains, arabes et indiens. L’or, l’ivoire et les esclaves y sont vendus et envoyés jusqu’en Chine et en Inde, qui y exportent porcelaine et épices.

Amphithéâtre de Stone Town, Zanzibar, Tanzanie

Amphithéâtre de Zanzibar, héritage gréco-romain apporté par les arabes.

Colonisation et indépendance

Les premiers contacts avec les Européens remontent à l’arrivée des Portugais à Zanzibar, lors de l’expédition de Vasco de Gama à la fin du XVème siècle. Ces derniers s’emparent rapidement de l’archipel et y maintiennent leur domination jusqu’au XVIIIème siècle, avant d’être définitivement chassés par les Omanais. L’intérieur des terres fait l’objet de plusieurs expéditions au XIXème siècle, d’abord allemandes puis britanniques, la plus célèbre étant celle réalisée par Livingstone en 1866. La conférence de Vienne en 1886 confirme le domination allemande sur le Tanganika, partie continentale de la Tanzanie actuelle. Après la Première Guerre Mondiale, le Traité de Versailles attribue la colonie au Royaume-Uni. En 1964, le Tanganika et Zanzibar sont réunifiés et acquièrent leur indépendance sous le nom de République de Tanzanie.

Safari avec enfant en compagnie d'un homme maasaï en Tanzanie

Le peuple maasaï, qui a durement souffert de la colonisation, connaît un renouveau aujourd’hui. Crédit photo : Lemala Kuria Hills Lodge

Culture

Langues et religions

Il existe plus d’une centaine de langues en Tanzanie . Bien que langue maternelle de moins de 1% des habitants, le kiswahili sert de langue véhiculaire à près 95% des Tanzaniens. L’anglais n’est quant à lui compris que par moins de 5% de la population. Ce dernier tend à reculer au profit du kiswahili, du fait de la forte pauvreté des populations qui voyagent peu en dehors du pays. L’arabe, autrefois langue principale parlée à Zanzibar, a pratiquement disparu de Tanzanie.

Trois religions dominent en Tanzanie . L’islam sunnite et l’animisme représentent chacun environs 35% de la population, devant le christianisme à environs 30%. La population de Zanzibar est musulmane à près de 98%.

Minaret et clocher côte à côte à Zanzibar

Minaret et clocher côte à côte à Zanzibar

Traditions et coutumes

La Tanzanie  demeure très marquée par la double culture arabe et swahilie, diffusée à la fois depuis Zanzibar et par les caravanes arabes ayant suivi la route des grands lacs. On retrouve son influence dans les choix vestimentaires, l’architecture, la gastronomie et, bien sûr, la religion. Les portes en bois sculpté et les coffres ouvragés de Zanzibar en sont les exemples les plus représentatifs. Sur le continent, les récits oraux et les danses traditionnelles conservent une place importante au sein des communautés rurales.

Porte en bois sculpté à Zanzibar, Tanzanie

Porte en bois sculptée à Zanzibar, symbole d’opulence du temps des Omanais.

Cuisine et boissons

Du fait des nombreuses influences étrangères qui ont marqué son histoire, la Tanzanie  bénéficie d’une culture culinaire riche et variée. Son climat tropical confère une place importante à certains fruits et légumes : lait de coco, banane plaintan ou encore patate douce se retrouvent fréquemment dans les plats tanzaniens. Les influences arabes et indiennes se lisent également dans l’importance de mets tel que le kebab ou les samosas. Enfin, de nombreuses espèces de poissons sont fréquemment pêchées, aussi bien dans l’océan Indien que dans le lac Victoria.

Les lieux incontournables (du Nord au Sud) :

Plaines du Serengeti

L’Afrique sauvage telle que vous l’aviez toujours rêvée. Déployé sur près de 1,5 millions d’hectares, le deuxième parc animalier d’Afrique abrite une des concentrations d’animaux les plus importantes au monde. Si les “Big 5” y vivent en nombre, d’autres créatures leur volent largement la vedette. Il s’agit des millions de zèbres, gnous et gazelles qui, chaque année, se lancent en quête de plus verts pâturages lors de la Grande Migration. Ce phènomène naturel unique attire à lui de nombreux prédateurs et donne lieu à des scènes de chasse exceptionnelles.

> Nos lodges préférés au Serengeti

Safari en ballon au-dessus de la savane au Serengeti, Tanzanie

La meilleure manière d’admirer le Serengeti : depuis le ciel !

Cratère du Ngorongoro

Le Cratère du Ngorongoro est en fait une vaste caldeira formée suite à l’effondrement d’un volcan sur lui-même il y a plusieurs millions d’année. Ses parois constituent des remparts naturels qui abritent un véritable éden protégé du monde extérieur. Dans les eaux du lac Magadi, les flamants roses côtoient les hippopotames. Sur les rivages, les herbivores profitent des verdoyantes prairies humides, sous l’oeil attentif des guépards, lions et hyènes. L’aire de conservation du Ngorongoro comprend également les gorges d’Olduvai, où des vestiges d’activité humaine vieux de près de 1,8 millions d’année peuvent être observés.

> Nos lodges préférés à proximité du Ngorongoro

Rhinocéros noir et son petit dans le cratère du Ngorongoro

Le cratère du Ngorongoro est le meilleur spot de Tanzanie pour observer des rhinocéros noirs.

Mont Kilimanjaro

Point culminant de l’Afrique, le Kilimanjaro compte parmi les emblèmes du continent à travers le monde. Sa couronne de neiges éternelles, menacée par le réchauffement climatique, attire à elle comme un aimant les aventuriers du monde entier. Son ascension constitue un véritable tour du monde climatique, des savanes tropicales qui l’entourent au désert glacé qui s’étend à sa cime. Classé depuis 1973 au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Kilimanjaro est le sanctuaire d’une faune abondante et diverse. Les étages inférieurs sont le royaume des singes et des “Big 5”, qui s’aventurent parfois jusqu’à 4 000 mètres d’altitude. Au-delà commence le règne des rapaces, tels que l’Aigle des steppes et le Gypaète barbu.

> Nos lodges préférés à proximité du Kilimanjaro

le Kilimanjaro au-dessus des nuages

Le point culminant de l’Afrique.

Lac Manyara

Sacré “plus beau lac d’Afrique” par Hemingway, le Lac Manyara est certainement la destination la plus romantique de Tanzanie. Il est composé d’une eau alcaline grouillante de vie aquatique, ce qui attire à lui de nombreux flamants roses. Le soir venu, ces derniers forment, avec le soleil couchant en toile de fond, des tableaux d’une rare féérie. La région alentour est tapissée d’une végétation foisonnante et très diverse, à découvrir lors d’excursions ethno-botanique en compagnie de guides maasaïs. Point d’eau essentiel de la région, le lac voit un afflux important d’animaux abonder près de ses rives chaque année. Et quand les herbivores se déplacent pour boire, les prédateurs ne sont jamais très loin…

> Nos lodges préférés à proximité du Lac Manyara

Lac Manyara en Tanzanie et le spectacle de centaines de flamants roses.

De loin, les centaines de flamants roses ressemblent à des pétales posées sur le lac…

Tarangire

Moins connu que les monuments cités précédemment, le Parc National de Tarangire réunit pourtant tous les ingrédients nécessaires à une aventure safari inoubliable et authentique. Le parc abrite la concentration d’animaux la plus importante du pays, juste après le Ngorongoro. Quelques 700 lions y ont élu domicile, aux côté de 300 éléphants et près de 500 espèces d’oiseaux. Durant la saison sèche, tous se rassemblent autour de l’unique point d’eau du parc : la rivière Tarangire. Ceci donne lieu à des scènes saisissante, où proies et prédateurs s’abreuvent côte à côte. Situé à seulement 118 km d’Arusha, il se combine facilement à d’autres destinations lors d’un voyage à travers le pays.

> Nos lodges préférés dans le Parc National de Tarangire

Éléphants marchant le long d'une rivière au parc de Tarangire, Tanzanie

Les éléphants avancent en patrouilles au Tarangire

Zanzibar 

Zanzibar est une perle posée sur l’océan Indien, un paradis naturel chargé d’une richesse culturelle unique et complexe. Ses îles abritent certaines de plus belles plages d’Afrique de l’Est. À Stone Town, la cité de pierre emblématique de l’archipel, le temps semble s’être arrêté depuis deux siècles. Le long de ses ruelles, les riches maisons de maître bâtie en pierre corail arborent toujours fièrement leurs portes en bois sculpté. Le mélange culturel qui a marqué l’histoire de Zanzibar se maintient de nos jours : on y entend parler arabe, swahili, anglais…le chant de muezzin se mêle à des parfums de safran et de clou de girofle, comme apportés d’Inde par la brise marine.

> Nos hotels préférés à Zanzibar

Boutre échoué sur une plage de Zanzibar, Tanzanie

On pourrait y aller à la nage tellement c’est beau. Crédit photo : Lucas Metz

Parc National des monts Mahale

Avec ses denses forêts tropicales, le Parc National des monts Mahale fait figure d’exception dans ce pays majoritairement semi-aride. Ce sanctuaire abrite la plus forte densité de singes en Tanzanie. Une colonie de plus de 800 chimpanzés y est présente, de même que des bamboins et singes à queue rouge et bleue. D’autres espèces adaptées au milieu forestier s’y trouvent également, tels que le léopard, l’éléphant, le buffle et de nombreuses espèces d’oiseaux.

> Nos lodges préférés au Parc National des Monts Mahale

Chimpazé dans le Parc National de Mahale, Tanzanie

Bienvenu au pays de Tarzan. Crédit photo : Greystoke

Dar-es-Salaam

“Cité de la paix” en arabe, Dar-es-Salaam est aujourd’hui un port de commerce florissant marqué par un brassage de cultures exceptionnel. À côté de ses immeubles modernes, ses marchés colorés maintiennent une atmosphère authentique. Longez les étals de poissons après avoir vu les pêcheurs décharger leurs prises de la nuit sur le port. Profitez également d’une délicieuse cuisine à la croisée des cultures africaines et arabes. La ville se raconte aussi par sa diversité architecturale, entre influences swahilies, omanaises, britanniques et allemandes.

> Nos hotels préférés à Dar-es-Salaam

Vue du port de Dar-es-Salaam au crépuscule, Tanzanie

Dar-es-salaam, ville des mille et une nuits en Afrique.

Parc National de Ruaha

Ce vaste parc situé au coeur du pays abrite des paysages représentatifs de l’Afrique sauvage la plus mythique. Ses plaines vallonnées et ses savanes semi-arides sont plantées de baobabs centenaires, de palmiers et d’acacias. Les visiteurs auront l’opportunité d’y observer d’immenses troupeaux d’éléphants – près de 8 000 se trouvent dans le parc – regroupés près des deux seuls points d’eau : le Grande Rivière Ruaha et la rivière Mzumbe. Ces derniers sont aussi le théâtre de scènes de chasse spectaculaires menées par les chiens sauvages, lions et guépards qui règnent sur le parc.

> Nos lodges préférés au Parc National de Ruaha

Guépard en plein sprint en Tanzanie

Les grands espaces du Parc National de la Ruhaha conviennent parfaitement au guépard. Crédit photo: Paolo Torchio

Réserve Naturelle de Selous

La réserve naturelle de Selous est réputée pour être l’une des plus étendues au monde. Relativement peu fréquentée, elle affiche une végétation préservée, marquée par des zones de savane, une forêt riveraine, des marais et un miombo prédominant. Elle offre un vaste choix d’activités en immersion dans sa nature généreuse. Il est notamment possible d’y effectuer de longues randonnées à travers la brousse, en passant la nuit dans un des campements disseminés dans le camp. Une autre option est d’explorer la réserve depuis l’eau, lors d’un safari en bateau le long de la rivière Rufiji.

> Nos hotels préférés dans la réserve naturelle de Selous

Coucher de soleil au Parc National de Selous, Tanzanie

La récompense d’un séjour à Selous.

Comment s’y rendre :

Des vols directs desservent régulièrement l’aéroport de Dar-es-Salaam depuis la plupart des grandes capitales mondiales. Comptez environs 11h45 de vol depuis Paris. Des vols régionaux vous permettront ensuite de rejoindre la plupart des destinations touristiques du pays.

Traversée de la rivière Mara lors de la Grande Migration, Tanzanie

Contrairement aux gnous, vous n’êtes pas obligés d’affronter les crocodiles pour venir en Tanzanie.

Quand y aller :

Le meilleur moment pour visiter les grands parcs de Tanzanie est certainement la saison sèche, qui s’étend de mai à octobre. La végétation moins dense permet une meilleure observation des animaux et les températures chutent peu entre la journée et la nuit. La “petite saison des pluies” qui court de début novembre à décembre, peut également être une période propice pour s’y rendre. Les températures sont plus douces, la pluie reste peu intense, les animaux sont plus nombreux et les visiteurs plus rares. Pour connaître le meilleur moment pour admirer la Grande Migration, lisez notre article consacré à ce sujet.

La côte et Zanzibar connaissent un climat équatorial. L’humidité y est très forte, excepté durant la période qui va de juin à septembre, lorsque les alizés soufflent depuis l’océan Indien.

Lionne se prélassant sur l'herbe au Serengeti, Tanzanie

Le déjeuner sur l’herbe, version lionnes. Crédit photo : Serengeti Bushtops Camp Wildlife

Santé et vaccin :

Malaria :

La grande majorité du territoire tanzanien se situe dans une zone à risque de paludisme. Il est très fortement recommandé aux voyageurs de consulter un médecin avant leur départ afin de choisir un traitement adapté. Nous vous invitons également à appliquer les mesures préventives d’usages pour éviter les piqûres de moustiques (sprays anti-moustiques, moustiquaires, vêtements couvrants, etc.).

Vaccination :

En plus des vaccinations habituelles (DTP, typhoïde, hepatite B…). La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour les voyageurs transitant plus de 12 heures dans un pays où celle-ci est endémique. Elle reste fortement recommandée dans les autres cas.

Cratère du Ngorongoro, Tanzanie

Qu’est-ce que quelques petites piqûres, quand on peut contempler un tel spectacle ?

Informations et conseils voyageurs :

Monnaie :

La monnaie locale est le shilling tanzanien (1€ = 2661 TZS). Les distributeurs étant peu nombreux et les cartes de crédit n’étant pas acceptées partout, il est recommandé de se munir de devises en amont du départ, ou d’en retirer à l’aéroport. De nombreux commerçants acceptent les paiements en dollars US.

Lionne dans les hautes herbes au Parc National du Tarangire

Les herbes hautes du Tarangire regorgent de surprises Crédit photo : Andrew Tudor Morgan

Visa :

Un visa est nécessaire afin de voyager en Tanzanie. Sa demande doit être effectuée auprès de l’ambassade de Tanzanie de votre pays de résidence. Toutefois, si vous n’en avez pas la possibilité, il est également possible de se voir délivrer un visa à l’arrivée dans les principaux aéroports internationaux, moyennant un paiement en dollars ou en shillings tanzaniens.

Plage paradisiaque de Zanzibar, Tanzanie.

Les plages de Zanzibar : la meilleure récompense après un safari intense.

Sécurité :

La Tanzanie est un pays stable politiquement où les taux de délinquance et de criminalité demeurent modérés. Il est néanmoins recommandé d’observer certaines règles de prudence afin de passer un séjour dans les meilleures conditions. Dans les grandes villes, évitez de vous promener seul(e) à pied la nuit et dans les endroits isolés. Ne portez pas non plus d’objets de valeur en évidence sur vous. Lors de vos déplacement, prenez soin de ne pas prendre de taxis non-officiels et circulez toujours avec des portières vérouillées. N’acceptez pas non plus de nourriture de la part d’inconnus dans la rue et les transports en commun. Lors des safaris, respectez à la lettre le réglement du parc et les consignes de sécurité données par vos guides.

Léopard descendant d'un arbre au cratère du Ngorongoro, Tanzanie

En cas de danger, faites comme le léopard : sautez dans un arbre !

Vous voilà paré pour un périple inoubliable en Tanzanie. Il ne vous reste qu’à faire votre valise et suivre le vol des oiseaux migrateurs jusqu’à la terre des lions. Les consultants voyage de Rhino Africa ont exploré la Tanzanie à maintes reprises et se feront une joie de concevoir pour un voyage sur-mesure à travers cette contrée magique.