par Garance Chassaing sur June 28, 2018
5 min read

Rhino Africa porte fièrement et avant tout le nom d’un animal sacré du continent : le rhinocéros. Quand certains aiment voir ces rois en leur domaine vagabonder fièrement dans les plaines d’Afrique, d’autres créent des organisations criminelles pour les tuer. Pourquoi ?

Car en Asie, principalement, la corne de rhinocéros a plus de valeur que la cocaine, l’or ou le caviar. Mais prenant le contre pied de ce commerce illégal et criminel des associations comme Save The Rhino Trust se battent nuits et jours pour protéger ces animaux.

Retour sur leur parcours et point sur la braconnage en Afrique.

Rhinocéros noir dans les plaines lunaires et deserts de Namibie.

Rhinocéros noir dans les plaines lunaires de Namibie, entre déserts et cratères.

Pourquoi les rhinocéros sont-ils braconnés ?

“La corne de rhinocéros n’a aucun pouvoir magique bien que les rhinocéros eux même soient des animaux sacrés.”

Mythes et croyances

Pourquoi des associations comme Save The Rhino Trust existent ? Car il existe un traffic mondial de poudre de corne de rhinocéros justifiant le massacre de l’espèce à travers le continent. Bien que la corne de ces derniers ne soit constitué que de kératine, au même titre que nos cheveux et ongles ; certaines croyances farfelues attribuent aux cornes de rhinocéros des vertus curatives contre le cancer et l’impuissance.

Une demande venue d’Asie

Le plus souvent les cornes sont destinées à des consommateurs en Asie, surtout au Vietnam et en Chine. La demande grandissante au Vietnam serait due à la parution d’informations expliquant qu’un officiel du gouvernement atteint du cancer serait entré en rémission grâce à l’usage de la corne de rhinocéros. Pourtant de nombreuses études scientifiques prouvent le contraire ; la corne de rhinocéros n’a aucun pouvoir magique bien que les rhinocéros eux même soient des animaux sacrés.

Rhinocéros après une opération pour enlever ses cornes et le protéger du braconnage.

Pour protéger les rhinocéros du braconnage leurs cornes sont parfois coupées sous anesthésie. Crédit photo : Scott Christensen

Save The Rhino Trust : qui sont-ils ?

Il existe plusieurs espèces de rhinocéros sur le continent africain. L’espèce la plus en danger est le rhinocéros noir, quasiment en voie extinction. Save The Rhino Trust est une association défendant les rhinocéros noirs adaptés au désert de la région de Kunene et Erongo en Namibie. Les membres de cette association opèrent sur une surface de plusieurs millions d’hectares de nature sauvage sans clôtures. Cette zone couverte n’a pas le statut de parc national en faisant malheureusement un vivier pour les braconniers.

Rangers de l'association de lutte contre le braconnage des rhinocéros en Namibie

Rangers de l’association Save The Rhino Trust en Namibie.

Leurs actions

Patrouilles et surveillance

Save The Rhino Trust patrouille et surveille de façon permanente les rhinocéros noirs de la région de Kunene depuis plus de 25 ans à pied, en véhicule ou par les airs. Mais l’équipe rencontre de nombreux challenges notamment face à l’immensité du territoire à couvrir. À ceci s’ajoute le fait que ces terres ne soient pas des parcs nationaux ce qui signifie qu’elle ne sont pas protégés par des lois de protection animale ou un contrôle à l’entrée.

Opérations spéciales

Les opérations spéciales couvrent tous les grands projets : allant de la participation aux groupes de travail avec le gouvernement mais aussi et le plus souvent jusqu’aux relocalisations de rhinocéros dans des zones protégéess.

Recherche

Travaillant main dans la main avec le Ministère de l’Environnement et du Tourisme en Namibie, l’association mène des études sur le rhinocéros noir des déserts namibiens afin de mieux les comprendre et mieux les protéger. Save The Rhino Trust travaille également sur des formats de tourisme impliquant mais respectant ces animaux.

Éducation des communautés

Le plus important est de sensibiliser les habitants de ces zones géographiques à la cause des rhinocéros en faisant nos premiers alliés dans cette lutte anti-braconnage. Des campagnes de sensibilisation sont organisées, notamment dans les écoles et lycées à travers le pays.

Des formations pour devenir trackers et bénévole sont aussi offertes pour renouveler la génération de rhino rangers.

Communication et lever de fonds

Pour continuer d’être efficace dans la lutte anti-braconnage des rhinocéros de Namibie, Save The Rhino Trust doit trouver des partenaires et financeurs pour acheter leur matériel et payer leur personnel.  Leurs missions de marketing, communication et les événements de levers de fond sont la clef de leur pérennité.

Patrouille anti-braconnage à dos d'âne en Namibie.

Les patrouilles se font même à dos d’âne dans le désert de Namibie. Crédit photo : Dave Hamman

Point sur le rhinocéros noir en Namibie :

  • Il resterai 3700 rhinocéros noirs dans le monde dont 1140 en Namibie.
  • Le rhinocéros noir est en “grand danger” d’exctinction selon la liste rouge des espèces menacées.
  • Un rhinocéros noir peut ne pas boire pendant 4 jours ; il est donc adapté aux déserts du pays.
  • Le massacre en 2012 d’une mère rhinocéros pour sa corne, entrainant la mort de son petit, ne pouvant survivre au traumatisme et au stress de cette perte a été l’élément déclencheur de la lutte contre le braconnage en Namibie.
  • En 2017 un rhinocéros aurait gravement blessé un braconnier infiltré illégalement dans le Parc National d’Etosha. La police a ainsi pu l’interpeller.
Un petit rhinocéros traversant la route dans une réserve naturelle, association contre braconnage rhinocéros namibie

L’espoir réside. Crédit photo : Tswalu Tarkuni Lodge

Partenaire avec Rhino Africa et comment aider ?

Rhino Africa a répondu présent dans ce beau combat en travaillant main dans la main avec l’association Save The Rhino Trust. En vogageant avec nous vous participez vous aussi à la lutte contre le braconnage des rhinocéros d’Afrique. Vous pouvez aussi directement faire un don sur le site de l’association Save The Rhino Trust ici.

Soyons la génération qui fait du braconnage un vaste mauvais souvenir. On commence aujourd’hui ?

Si vous êtes sensible au combat contre le braconnage des rhinocéros ces articles peuvent vous intéresser: