par Alice Moreau sur May 23, 2019
4 min read

Brazzaville est une ville à l’atmosphère agréable et tranquille, le point de départ idéal pour un voyage au Congo-Brazzaville.

Surnommée “le petit Paris d’Afrique”, la ville se trouve sur les rives du fleuve Congo et elle est divisée en neuf arrondissements. L’arrondissement de Bacongo est l’un des plus anciens. Il abrite le plus grand marché de la ville : le Marché Total. En 2017, la ville comptait 1 838 348 habitants dits brazzavillois. Le climat est de type tropical de savane avec une température annuelle de 25.3°C. 

Brazzaville est la capitale de la République du Congo, surnommée Congo-Brazzaville, à ne pas confondre avec la République démocratique du Congo, surnommée Congo-Kinshasa. N’hésitez pas à consulter notre article sur la différence entre le Congo et la RDC.

De qui Brazzaville tient-elle le nom ? 

La ville doit son nom à Pierre Savorgnan de Brazza (1852-1905), un explorateur italien, naturalisé français, officier de marine qui a ouvert la voie à la colonisation française en Afrique centrale.

Sous l’impulsion de Jules Ferry, alors ministre de l’Instruction publique, une mission est organisée et Pierre Savorgnan de Brazza part en 1979 vers l’Afrique, en compagnie notamment de Jean-Noël Savelli (1853-1917), militaire et explorateur français. En 1880, Brazza atteint le fleuve Congo et propose à Illoy Ier, le Makoko de Mbe (roi des Tékés), de placer le royaume sous la protection de la France. Le Makoko signe le traité permettant l’établissement français à Nkuna sur le fleuve Congo. La ville est plus tard renommée Brazzaville en l’honneur de son fondateur.

Un siècle après la mort de Brazza, les corps de l’explorateur et de sa famille ont été exhumés dans les hauteurs d’Alger pour être transférés vers Brazzaville.

Photographie de Pierre Savorgnan de Brazza. Crédit photo : Félix Nadar

Brazzaville, capitale de la SAPE

La SAPE est née dans le quartier de Bacongo. Lorsque les soldats congolais quittèrent la France pour retourner au pays à la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils emmenèrent avec eux les dernières tendances parisiennes. Ils adoptèrent alors le dandysme et formèrent la SAPE, une abbréviation pour la Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes. Les sapeurs ont pour tradition de se retrouver tous les weekends pour se parer de leurs plus beaux habits et se faire voir. Admirés et adulés par les congolais, les sapeurs sont de véritables stars, les “dieux des habits”. 

La SAPE c’est une société de gentlemen, mais aussi une manière d’être et de se vêtir. Certains sont sapeurs de génération en génération et il existe des sapeurs de toutes professions : policier, artiste peintre, fonctionnaire… Les sapeurs suivent un code de conduite: le sapeur doit savoir respecter les gens, il est une personne polie non pas vulgaire. Il semblerait aussi que l’habit fasse le moine chez les sapeurs qui ne peuvent pas se contenter d’une seule tenue pour prétendre à ce titre.

Tels des paons, ils paradent pour montrer leurs plus beaux atours : leurs vêtements de grand couturier. Ils soulèvent leur pantalon jusqu’aux genoux pour mieux montrer leurs chaussures de costume et leurs chaussettes, ils ouvrent leur veste pour en montrer l’étiquette du couturier cousue sur la poche intérieure, ils agitent la cravate.

Les sapeurs aiment se réunir pour refaire le monde et parfois s’affronter lors de démonstrations amicales de leurs vêtements, et ce tout en danse dans une atmosphère festive.  

L’art de la sapologie s’ouvre progressivement aux femmes mais aussi aux enfants. Vous croiserez ainsi des femmes et des enfants qui se prêtent au jeu de la sapologie et au goût pour les beaux habits.

Femme sapeur de Brazzaville

Groupe de femmes sapeurs lors d’une démonstration

La relève est au rendez-vous !

 

Retrouvez tous nos articles sur le Congo ici. Ci-contre, nos articles récents sur le Congo et la région :

N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire et si vous êtes prêts à plannifier votre voyage sur mesure en Afrique et orchestrés avec soin par nos experts de l’Afrique, contactez nos conseillers en voyage.

À bientôt en Afrique !